Les hackeurs nord-coréens se tournent vers les crypto-investisseurs fortunés

D’après SCMP, les pirates nord-coréens ont changé de stratégie et attaquent directement les crypto-investisseurs plutôt que de s’en prendre aux plateformes d’échange de crypto-monnaies.

 

Afin de lutter contre les sanctions internationales, la Corée du Nord se tourne de plus en plus vers la crypto-monnaie. En mars, une étude révélait que Pyongyang avait miné ou volé plus de 11 000 bitcoins en 2017.

Aujourd’hui, les hackeurs – sous les ordres de Kim Jong Un – semblent avoir adopté une nouvelle tactique suite au renforcement de la sécurité des crypto-exchanges, rapporte SCMP.

“Auparavant, les pirates informatiques attaquaient les crypto-bourses, mais maintenant, ils attaquent directement les utilisateurs. Les attaques directes sur les plateformes sont devenues plus difficiles.” a commenté Simon Choi, fondateur de la startup spécialisée dans la cybersécurité IssueMakersLab.

Mr Choi a ajouté que la crypto-monnaie était une “bonne opportunité” pour la Corée du Nord avec les sanctions économiques qui pèsent actuellement sur le pays.

Le directeur général de la firme sud-coréenne Cuvepia, Kwon Seok-chul, a expliqué avoir détecté plusieurs dizaines de cas depuis avril, principalement en Corée du Sud.

“En fait, avec les vols de crypto-monnaies, il n’y a nulle part où les victimes puissent se plaindre.” a-t-il dit.

Le mode opératoire des hackeurs est assez classique, ils envoient un e-mail contenant un virus à leurs victimes – souvent de riches entrepreneurs sud-coréens – afin d’infecter leur machine et dérober leurs coins.

> Une australienne arrêtée pour un vol de 300 000€ en crypto-monnaies

> Le PDG d’une startup blockchain risque la prison à perpétuité pour fraude