Accueil Huobi : La plateforme radie définitivement ces 7 projets cryptos !
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Huobi : La plateforme radie définitivement ces 7 projets cryptos !

Romain Boyer Rédacteur Author expertise
tokens huobi
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La plateforme Huobi vient de faire tomber l’épée de Damoclès qui pesait au-dessus des principaux “privacy tokens”. Ces projets cryptos, à l’instar de Monero inquiètent le législateur par l’anonymat des transactions qu’il permet. En emboitant le pas aux exigences contre le blanchiment d’argent, Huobi suit la tendance déjà impulsée par d’autres acteurs comme Coinbase.

Un couperet attendu pour ces 7 actifs

Cette nouvelle, elle n’a finalement rien d’inattendu. Dès le 6 septembre, la plateforme Huobi annonçait l’arrêt des échanges sur les 7 cryptomonnaies suivantes : Monero (XMR), Dash (DASH), Firo (FIRO), Decred (DCR), ZCash (ZEC), Verge (XVG) et ZenCash (ZEN).

Hier, la plateforme suspendait également la possibilité de déposer l’une de ces cryptos. Le couperet qui vient de tomber aujourd’hui n’est donc que la simple conclusion définitive et le couvercle posé sur ces 7 actifs. Une mesure qui prendra effet le 19 septembre prochain, comme le précise le bref communiqué publié par Huobi. En optant pour une radiation définitive, Huobi rejoint donc d’autres acteurs qui avaient déjà fait ce choix. Un choix assumé par Bittrex, Kraken ou encore Coinbase qui se sont déjà penché sur le bannissement de ces projets nébuleux comme peut l’être Monero (XMR).

Bon à savoir : Si les dépôts sont désormais impossibles pour ces actifs, il est toujours possible de les retirer vers un autre wallet crypto.
cryptonaute twitter

Une volonté de se conformer à la règlementation

Souvent présenté comme distant des règlementations, le secteur crypto s’installe petit à petit dans une relation de confiance avec les régulateurs. Beaucoup d’acteurs, à l’instar de la plateforme Binance ont bien compris que leur développement ne pourrait se faire qu’à ce prix. De rebelles, les plateformes deviennent pour certains conformistes. Au point de suivre aveuglément l’exigence d’une transparence totale guidée par la lutte contre la criminalité.

Cet élément de la mise en conformité est d’ailleurs repris au sein du communiqué de Huobi :

Huobi Global se conforme strictement aux politiques de conformité de chaque pays et région et s’efforce toujours de protéger les actifs de nos utilisateurs.

Cette prise de poids des règlementations pousse certains émetteurs de privacy tokens à revoir leurs politiques. Si Monero semble décider à s’orienter vers toujours plus d’anonymat, d’autres acteurs comme Dash cherchent désormais à se détacher du costume de l’anonymisation, devenu un peu trop collant. Pour l’heure, cette démarche de normalisation ne semble pas empêcher le delisting du token Dash des différents exchanges.

Est-ce la fin des privacy tokens ?

Souvent décriés, les projets comme Monero remplissent une fonction utile dans l’univers de la crypto. Car anonymisation n’est pas nécessairement synonyme d’opérations frauduleuses. La récente crise entre l’Ukraine et la Russie a aussi donné un coup de projecteur aux privacy tokens. Car les différents épisodes de confiscation d’actifs numériques ont donné à débattre au sein de la sphère crypto. Une confiscation qui aurait été rendue plus difficile avec des privacy tokens comme Monero.

Quoi qu’il en soit, la nouvelle ne semble pas avoir eu de répercussions directes sur la plupart de ces projets. Dans la lignée de la chute du marché crypto de ces dernières heures, Monero perd 5,18 % de sa valeur pour s’échanger contre 153,17 dollars. Même cas de figure avec Dash qui ne semble pas sous-performer le marché avec une baisse de l’ordre de 7,5 %. Il y a bien longtemps que les projets de privacy tokens ont compris que leur essor ne dépendrait plus des exchanges centralisés.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romain Boyer Rédacteur

Romain Boyer Rédacteur

Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram