Van Steenis (BoE) : “La crypto-monnaie ne passe pas les tests fondamentaux des services financiers”

Lors d’un entretien, le conseiller principal du gouverneur de la Banque d’Angleterre a annoncé que les crypto-monnaies ne représentaient pas un danger pour l’institution car elles échouaient aux “tests fondamentaux des services financiers“.

 

Durant une interview accordée à Bloomberg, Huw van Steenis, le conseiller principal du gouverneur de la Banque centrale anglaise (BOE), a déclaré que les actifs numériques comme Bitcoin ne le préoccupaient pas plus que ça.

“Je ne suis pas très inquiet au sujet des crypto-monnaies. Elles échouent aux tests de base des services financiers. Ce n’est pas une bonne unité d’échange, elles n’ont aucune valeur et en plus, elles sont lentes.” a-t-il dit.

L’économiste britannique, qui a fait ses armes chez Schroders et Morgan Stanley, a ajouté que le prochain grand défi pour la BOE serait de réguler correctement l’arrivée des fintechs.

“Ce que j’aime chez les fintechs, c’est leur obsession pour le client. Aujourd’hui, leur mission est d’obtenir des clients avant que les banques traditionnelles innovent elles-mêmes.” a-t-il expliqué à ce propos.

En mars 2018, Mark Carney, le gouverneur de la BOE, déclarait que des directives devaient rapidement être mises en place afin de réglementer le marché cryptographique.

En juin, l’autorité de régulation et de surveillance du pays, FCA, conseillait aux banques d’adopter de nouvelles mesures pour minimiser les risques liés aux crypto-monnaies.

À l’automne dernier, le Comité du Trésor de la Chambre des communes du Royaume-Uni exhortait la FCA à créer un cadre réglementaire pour les actifs numériques dans le but de “mettre fin au Far West” et protéger les investisseurs.

Plus récemment, sur Twitter, la BOE a demandé à ses followers sous quelle forme ils préféreraient recevoir de l’argent à Noël. Plus de 70% des sondés ont répondu en crypto-monnaie.

> Royaume-Uni : Les startups blockchain ont levé plus de €220M en 2018