Seagate va utiliser la blockchain d’IBM pour garantir l’authenticité de ses disques durs

La multinationale IBM et le fabricant Seagate ont annoncé collaborer afin de lutter contre la contrefaçon de disques durs grâce à l’utilisation de la blockchain.

 

IBM et Seagate – déjà partenaires depuis plusieurs années – ont lancé une initiative commune visant à authentifier la provenance des disques durs Seagate avec l’aide de la blockchain.

Actuellement, la chaîne logistique de Seagate consiste en de nombreux intermédiaires, chacun analysant et introduisant manuellement chaque composant informatique dans son propre logiciel de comptabilité.

D’après le directeur des ventes d’IBM, Eric Offenberg, le système permettra de faciliter le transfert du processus vers une base de données unique, assurer l’authenticité du produit pour les consommateurs et réduire les coûts de garantie liés aux produits contrefaits.

Des signatures cryptographiques seront apposées sur les disques durs puis enregistrées dans la blockchain d’IBM, créant un identifiant unique pouvant être utilisé pour vérifier l’identité d’un disque dur durant tout son cycle de vie.

Bruce Anderson, le PDG d’IBM, a expliqué que la blockchain permettait aussi d’optimiser la gestion de la chaîne logistique en rationalisant ou en éliminant les formalités administratives.

“Cela représente une excellente occasion de supprimer une tonne de coûts administratifs.” a-t-il déclaré.

Selon lui, la technologie sera rapidement adoptée étant donné l’ampleur du problème de la contrefaçon.

> VeChain teste une application blockchain pour garantir la traçabilité du vin en Chine