Les ICO de moins en moins accessibles au grand public

Les ICO sont appréciées par les startups pour réaliser des levées de fonds plus rapidement qu’avec les systèmes classiques. Cependant celles ci semblent de plus en plus fermer leurs portes aux internautes avec toutes sortes de pré-vérifications et conditions pour protéger le projet

 

En 2017 les ICO avaient le vent en poupe, des dizaines millions d’euros ont été récoltés afin de réaliser des projets basés sur la technologie blockchain. Mais depuis le début de l’année on assiste à un tri des investisseurs sur beaucoup d’entre elles, en cause plusieurs choses :

– Les régulateurs comme la SEC aux USA obligent parfois les ICO a n’accepter que des investisseurs accrédités afin d’éviter de faire courir de trop gros risques aux particuliers.

– Les personnes malintentionnées qui détournent des fonds pendant la récolte. Malgré des pré-vérifications les voleurs arrivent à leur fin avec par exemple le vol de 400 000$ sur Be Token il y a 3 jours alors que les fondateurs avaient procédé minutieusement à des vérifications de type KYC.

Un nouveau dilemme se pose aux créateurs qui choisissent de se tourner de plus en plus vers des ventes de jetons en privé. Les ICO risquent donc de devenir des levées de fonds plus traditionnelles, lentes et procédurières mais le système blockchain est lui toujours bien présent.

Source : Bitcoin.com


La newsletter de Cryptonaute :