Les ICOs françaises ont levé €89M de janvier à septembre 2018

D’après l’AMF, les levées de fonds virtuelles menées par les startups françaises au cours des trois premiers trimestres 2018 ont collecté 89 millions d’euros.

 

Selon un rapport de l’Autorité des marchés financiers, les 15 ICOs françaises lancées entre janvier et septembre 2018 ont levé 89 millions d’euros.

Ce nouveau mode de financement représente pour l’instant 4% des fonds levés en France, à côté des IPOs ou du capital risque.

L’AMF révèle que parmi les 68 nouveaux projets d’ICO portés par des émetteurs français, 26 espèrent lever des montants allant de 1 à 180 millions d’euros.

À l’échelle mondiale, les ICOs françaises ne représentent que 0.6% du montant total levé – estimé à 13,44 milliards d’euros – durant les 3 premiers trimestres 2018.

Pour assurer la protection des consommateurs, l’AMF a expliqué que la France avait choisi de proposer un encadrement optionnel des ICOs, permettant l’identification des projets français vertueux par le plus grand nombre, et garantissant un juste équilibre entre la protection des investisseurs et l’accompagnement de l’innovation.

Cette semaine, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, est revenu sur la fiscalité des crypto-actifs et a clamé que la France était la première nation au monde à offrir un cadre fiscal attractif et global pour le développement de ce secteur.