Selon Interpol les criminels utiliseraient désormais Monero, Zcash et Dash

Des analystes de chez Interpol ont déclaré à la presse que Bitcoin n’était presque plus utilisé à des fins criminelles et que 3 autres crypto-monnaies étaient désormais très prisée des escrocs

 

Monero, Dash ou encore Zcash sont des devises qui existent depuis un certain temps, elles seraient les crypto-monnaies préférées des malfaiteurs grâce à l’anonymat qu’elles apportent.

Le Monero (XMR) est sorti en 2014, on le retrouve dans le top 15 des crypto-monnaies avec les plus grosses capitalisations comme le Dash (anciennement Darkcoin). Le Zcash créé plus tard en 2016 est quand à lui dans le top 25 selon Coinmarketcap. Ces crypto-monnaies ont en commun une confidentialité forte, il est difficile de retracer les opérations passées.

Jarek Jacubchek, un expert analyste chez Interpol explique que ce changement de support pour les criminels est assez récent et leur permet de laisser moins de traces, un enfer pour les enquêteurs.

Voici une présentation de la méthode la plus classique selon Interpol :

Un processus assez simple qui permettrait d’être presque invisible ou du moins difficilement traçable.

Interpol n’est pas le seul à mentionner Monero comme devise à risque, l’inspecteur Tim Court de la police métropolitaine de Londres l’a aussi montré du doigt. Selon lui, les plateformes qui proposent l’échange de cette crypto-monnaie ne jouent pas leur rôle et ne transmettent que difficilement les informations sur leurs clients.

Les 2 hommes de loi précisent quand même le fait que ces 3 devises digitales n’ont pas pour  base la criminalité mais sont utilisées à mauvais escient par des personnes malintentionnées.

Selon Tom Robinson, le CEO de la startup Elliptic spécialisée dans le traçage d’activités illicites pour les organismes publics, le bitcoin joue toujours un rôle essentiel dans le processus de blanchiment grâce aux grands nombres de services existants. Il déclare :

“Les criminels qui utilisent les crypto-monnaies sont en train de laisser des traces indélébiles derrière eux, ils organisent leur future arrestation”

Source : BusinessInsider / Crédit photo : Pixabay



La newsletter de Cryptonaute :