Accueil La Russie prête à réaliser une élection majeure grâce à la blockchain
Actualités sur Blockchain, Toute l'actualité

La Russie prête à réaliser une élection majeure grâce à la blockchain

Pixabay

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La possibilité pour Vladimir Poutine de se présenter de nouveau à l’élection présidentielle sera soumise à un vote. Pour les citoyens de Moscou, un vote électronique et associé à la blockchain sera mis en place. La promesse : un vote sûr et inaltérable.

 

Un changement à la tête de l’Etat russe n’est sans doute pas pour demain. Vladimir Poutine a déjà obtenu l’aval des institutions du pays pour sa réforme constitutionnelle. Celle-ci lui permet de briguer de nouveaux mandats en tant que président.

Le chef d’Etat doit cependant se soumettre à un dernier vote populaire. C’est dans ce cadre que la Russie expérimentera un système de vote électronique faisant appel à la blockchain. Cette première concernera les citoyens vivant à Moscou, la capitale de la Russie.

La blockchain pour garantir « sécurité et transparence »

Les votants peuvent s’inscrire pour le vote électronique depuis le 5 juin. Le vote en lui-même se déroulera du 25 au 30 juin. Et selon les autorités de Moscou, l’implémentation de la blockchain doit garantir « la sécurité et la transparence » du vote.

Ces dernières assurent ainsi que le système est « presque impossible à pirater », puisqu’il repose notamment sur plusieurs serveurs. Officiellement, le recours à la blockchain permettra de rendre anonyme le vote de chaque électeur, de chiffrer les données et de prévenir toute altération de ces votes.

La sécurité et la transparence du vote électronique seront assurées par la technologie blockchain. Un tel réseau n’a pas de serveur unique : pour modifier les informations concernant les bulletins, il faut obtenir l’accord de la plupart des participants au réseau, de sorte que la chaîne est presque impossible à pirater. Le vote lui-même est anonymisé et chiffré,” détaille la municipalité russe.

Malgré ces assurances, Moscou se montre avare de détails techniques concernant le système de vote électronique mis en place et la nature de la blockchain ainsi implémentée. On ignore par exemple si le vote exploitera la solution d’un acteur privé ou s’il s’agit d’une blockchain développée en interne.

Une application blockchain critiquée pour ses failles

Le vote populaire de juin est crucial pour le pays et ses électeurs. S’il obtient la majorité, Vladimir Poutine pourra théoriquement conserver les rênes du pouvoir jusqu’en 2036. Si le non l’emporte, il quitterait ses fonctions au terme de son dernier mandat, en 2024.

Quant au vote basé sur la blockchain, plusieurs projets de ce type ont vu le jour dans le monde, notamment pour des élections internes à des partis politiques aux Etats-Unis. Le nombre d’électeurs est cependant demeuré réduit jusqu’à aujourd’hui.

Des chercheurs ont cependant tiré la sonnette d’alarme à l’égard de ces systèmes, et notamment de l’application de vote Voatz. En février, des ingénieurs du MIT déclaraient avoir identifié des vulnérabilités alarmantes dans l’application Android de l’éditeur. Celles-ci pourraient permettre de compromettre un vote. Ces critiques sont contestées par Voatz.

En 2018, lors de l’événement Hello Show 2018, le PDG d’Orange Stéphane Richard avait présenté un système de vote en ligne baptisé Le Vote et sécurisé grâce à la blockchain Ethereum. La promesse : une solution blockchain permettant aux collectivités territoriales et aux entreprises d’organiser des « consultations ultra sécurisées » via une application mobile.

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

Leave a Comment

Write a Review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram