ActualitésBlockchain

L’Allemagne adopte une stratégie blockchain anti-Libra

Le gouvernement allemand a adopté une stratégie blockchain visant à stimuler la transformation numérique dans l’industrie financière, mais également lutter contre les initiatives privées de monnaie numérique.

 

Selon Reuters, ce mercredi, le Cabinet de la chancelière allemande Angela Merkel a présenté sa nouvelle stratégie en matière de blockchain.

Le ministre de l’Économie et des Finances allemand, Olad Scholz, qui, plus tôt cet été, exhortait les régulateurs à surveiller le développement des cryptomonnaies comme Libra, a déclaré que la technologie blockchain pouvait permettre à Allemagne de renforcer sa présence en tant que « site technologique de premier plan ».

Il a ensuite expliqué que le pays se devait de protéger les consommateurs et que l’émission d’une monnaie était un élément essentiel de la souveraineté de l’État.

“Nous ne laisserons pas cette tâche à des entreprises privées”, a-t-il précisé, ajoutant que le gouvernement renforcerait le dialogue actuel avec la banque fédérale d’Allemagne au sujet des monnaies numériques de banques centrales.

La fondation Libra, qui rencontrait, lundi, les responsables de 26 banques centrales, est aussi en pourparlers avec plusieurs organismes de régulation européens, notamment la FINMA en Suisse et le BaFin en Allemagne.

“Nous discutons avec Libra. Nous avons posé des questions, nous avons reçu des réponses. Des questions très spécifiques, des réponses peu détaillées.” déclarait récemment Felix Hufeld, président du Bafin.

Toujours d’après Reuters, l’Allemagne souhaite légiférer sur les obligations électroniques basées sur la blockchain d’ici la fin de l’année.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*