le preteur de cryptomonnaies voyager digital depose son bilan
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Le prêteur de cryptomonnaies Voyager Digital dépose son bilan

Lucille Bodenes
voyager digital
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La crise des cryptomonnaies a fait une nouvelle victime. Voyager Digital, la société de prêts cryptos, s’en mise en faillite en vertu du chapitre 11 mardi à New York.

Les causes de cette faillite

Les crypto-prêteurs tels que Voyager ont connu un véritable engouement lors de la pandémie de COVID-19. Ils ont attiré les détenteurs de dépôts avec des taux d’intérêt élevés et un accès facile à des prêts. Des propositions alléchantes par rapports aux offres habituelles des banques traditionnelles. Cependant, l’effondrement récent des marchés de cryptomonnaies – provoqué par la chute de deux jetons de premier plan en mai – a nui aux prêteurs.

Les difficultés de Voyager ont donc commencé avec le ralentissement plus large du marché, initié en mai par l’effondrement de la blockchain Terra. Cet évènement a effacé 40 milliards de dollars de valeur du marché des cryptomonnaies. Par la suite, tout au long du mois de juin, la dégradation constante de l’économie mondiale a causé des problèmes de liquidités à de nombreuses sociétés basées sur le marché des actifs numériques. C’est notamment le cas pour certaines plateformes de prêt de cryptomonnaies, comme BlockFi et Celsius.

C’est finalement le défaut de paiement de Three Arrows Capital qui aura déclenché le dépôt de bilan de Voyager Digital. 3AC n’en effet pas été capable de rembourser son prêt auprès de la société. Le montant de cet emprunt s’élevait à 15 250 bitcoins et 350 millions de dollars du stablecoin USDC… Soit au total l’équivalent d’environ 670 millions de dollars au cours du BTC à cette période.

Stephen Ehrlich, le PDG de Voyager Digital, a commenté mercredi sur Twitter la décision de se déclarer en faillite :

Nous croyons fermement en l’avenir de l’industrie, mais la volatilité prolongée des marchés de crypto, et le défaut de Three Arrows Capital, nous obligent à prendre cette action décisive.

Le chapitre 11 en pratique

Voyager Digital a donc déposé une demande de déclaration de faillite, quelques jours après avoir stoppé les échanges, les retraits et les dépôts en mettant en cause le marché actuel.

Le recours au chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, sous la protection duquel s’est placée mardi Voyager Digital, peut être demandé par une entreprise en difficulté. Cette procédure permet une restructuration de la société. Elle l’autorise en effet à fonctionner normalement tout en négociant des accords avec ses créanciers. En échange, elle est soumise à l’obligation d’information au juge des faillites du déroulement des transactions avec les emprunteurs.

Voyager Digital a ainsi révélé le montant de ses actifs dans sa déclaration de faillite au tribunal de New York. L’entreprise fondée en 2017 dispose d’approximativement 1,3 milliard de dollars d’actifs en cryptomonnaies sur sa plateforme. En plus des cryptos, 350 millions de dollars de liquidités sont détenus sur un compte For Benefit of Customers (FBO) à la Metropolitan Commercial Bank. La société a par ailleurs rapporté des créances sur le fonds spéculatif crypto Three Arrows Capital pour plus de 650 millions de dollars. Voyager Digital a déclaré compter plus de 100 000 créanciers.

Ehrlich a tenté de rassurer les utilisateurs de Voyager. Il a déclaré sur Twitter que cette procédure permettra de protéger les actifs de l’entreprise tout en “maximisant la valeur pour toutes les parties prenantes et surtout les clients”. La firme a engagé Moelis & Company et The Consello Group comme conseillers financiers et Kirkland & Ellis LLP comme conseiller juridique. Berkeley Research Group LLC s’attèlera à sa restructuration.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Lucille Bodenes

Lucille Bodenes

Ingénieure de formation, passionnée de sciences et de nouvelles technologies, j’ai aujourd’hui choisi de voyager en travaillant. J’exerce ainsi en tant que rédactrice web pour des contenus liés aux sciences et au Web 3.0.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram