ActualitésBlockchainEthereum

Le stockage décentralisé Tardigrade de Storj veut bousculer le cloud

Basé sur la blockchain Ethereum, le service de stockage décentralisé de l’éditeur Storj permet un enregistrement cloud de ses fichiers. Chaque fichier est réparti sur 80 nœuds de la blockchain et le service propose une bande passante illimitée aux abonnés.

 

Un nouveau type de service de stockage cloud ambitionne de concurrencer les géants établis de ce marché que sont notamment AWS, Dropbox ou OneDrive. Storj se démarque cependant en lançant du stockage décentralisé grâce à la blockchain (Ethereum).

Baptisé Tardigrade (du nom d’une espèce réputée indestructible), le service est la nouvelle génération d’une offre de stockage décentralisée lancée deux ans auparavant par Storj – sur la blockchain Bitcoin.

Des opérateurs de nœuds rémunérés en tokens

Celle-ci avait alors atteint 150 pétabits de données et 100.000 nœuds. Insuffisant néanmoins, reconnaît l’éditeur, pour répondre aux besoins de stockage des entreprises. Au terme d’une phase beta étendue, Storj estime désormais la qualité de service au rendez-vous, grâce notamment à la compatibilité avec S3 d’AWS et un SLA de 99,95%.

Pour le lancement de Tardigrade, la startup blockchain affiche ainsi une capacité de stockage disponible de 22 pétabits. Le service repose par ailleurs sur un réseau de plus de 5000 nœuds administrés par des tiers, des Storage Node Operators.

Ces opérateurs perçoivent chaque mois un paiement en tokens STORJ en contrepartie de l’espace de stockage et de la bande passante qu’ils mettent à disposition du réseau et des utilisateurs.

La particularité du modèle Tardigrade est donc d’offrir un stockage décentralisé dans lequel les fichiers sont fragmentés et répartis simultanément sur différents nœuds. L’éditeur précise ainsi que lors du stockage d’un fichier, celui-ci est chiffré pour sa sécurité, puis scindé en 80 fragments.

Les fichiers chiffrés et stockés sur 80 nœuds

Pour éviter la perte de données, par exemple suite à une panne ou la compromission d’un nœud, seuls 29 fragments du fichier sont nécessaires pour le reconstituer. Pour se démarquer de la concurrence, Storj met également en avant l’argument prix.

L’entreprise revendique ainsi un prix de départ (0,01$ par Go/mois) équivalent à la moitié de celui des fournisseurs cloud traditionnels, dont Amazon Web Services (AWS). Surtout, la bande passante est illimitée. Or, c’est justement ce paramètre qui fait grimper la facture des entreprises pour le stockage de données.

Storj compte par ailleurs soutenir l’adoption de Tardigrade grâce à son intégration dans différents services open source et cloud. L’éditeur a pour cela développé des connecteurs, permettant des interconnexions avec les applications d’acteurs comme Kafkaesque, Fluree et Verif-y.

Grâce à notre programme de partenariat Open Source, tout projet Open Source avec un connecteur recevra une partie des revenus que nous gagnons lorsque vos utilisateurs stockent des données sur Tardigrade,” souligne en outre l’éditeur.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*