Accueil Ledger : que risque votre portefeuille si vous optez pour le service “Recover” ?
Actualités Crypto-monnaies, Régulation, Toute l'actualité

Ledger : que risque votre portefeuille si vous optez pour le service “Recover” ?

Charles Ledoux
ledger-recover-crypto
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Les seed phrases privées des utilisateurs de Ledger pourraient être partagées avec les gouvernements si leurs dépositaires en recevaient l’ordre, “mais ce n’est pas une réelle préoccupation”, selon Paul Gauthier, le PDG de Ledger.

Ledger : vers un partage des seed phrases privées ?

C’est officiel. Les seed phrases privées des utilisateurs qui optent pour la nouvelle mise à jour de Ledger, Recover, pourraient, en théorie, être remises aux gouvernements en cas d’assignation à comparaître.

La dernière mise à jour du firmware de Ledger et des portefeuilles matériels ont été un sujet sensible au cours des dernières semaines. La société décrit la nouvelle mise à jour Recover comme une mise à jour optionnelle du firmware qui permet aux utilisateurs de sauvegarder leurs seed phrases avec des entités tierces. Le nouveau service aidera donc un utilisateur à récupérer sa seed s’il la perd.

Si un utilisateur opte Recover, la seed phrase sera divisée en trois fragments cryptés appelés “shards“, qui sont ensuite stockés auprès de trois entités distinctes : Coincover, Ledger et un fournisseur de services de sauvegarde indépendant.

S’exprimant sur le podcast What Bitcoin Did de Peter McCormack, Paul Gauthier s’est exprimé sur le sujet. Pour lui, bien que la nouvelle mise à jour Recover puisse techniquement permettre aux entités gouvernementales d’obtenir les seed phrases des utilisateurs, elle ne serait réservée qu’aux “actes graves” tels que les crimes liés à la drogue et au terrorisme. Il a déclaré :

Il n’est pas commun que le citoyen lambda soit cité à comparaître tous les jours.

L’animateur du podcast, M. McCormack, a réfuté cette affirmation en rappelant que Coinbase avait été assigné par l’Internal Revenue Service des États-Unis en 2018. À cette époque, la société avait été contrainte de remettre les informations personnelles de 13 000 utilisateurs.

Gauthier a réfuté cet exemple, estimant qu’il s’agissait d’une comparaison inexacte. Contrairement à Coinbase, Ledger n’est pas une institution bancaire et n’est pas soumis aux mêmes contraintes juridiques que les exchanges de crypto-monnaies.

cryptonaute twitter

Des inquiétudes beaucoup trop exagérées ?

Pour les dirigeants de Ledger, ces inquiétudes sont largement trop exagérées. Sur Twitter, Ledger explique plus clairement ce que la nouvelle mise à jour signifie réellement pour les utilisateurs. D’après un porte-parole de l’entreprise :

La proposition de valeur fondamentale reste la même qu’elle a toujours été, l’éthique de l’autodétention et de l’autosouveraineté signifie que vous devez choisir. L’introduction de Ledger Recover ne change rien à cela, c’est à vous de décider si vous souhaitez souscrire à ce service.

 

 

Ledger a indiqué que, malgré les nombreuses accusations lancées contre l’entreprise sur les médias sociaux, la seed phrase d’origine ne quitte toujours pas l’appareil.

Ce que vous créez, si vous choisissez de le faire, est une sauvegarde cryptée SSS et partagée. Ces fragments sont totalement inutiles à moins que l’utilisateur ne restaure la sauvegarde sur un appareil Ledger, et uniquement sur un appareil Ledger, où plusieurs parties sont nécessaires pour le décryptage.


Source : FAQ Ledger, Twitter Ledger, Ledger


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram