Accueil Crypto : Les consommateurs réclament plus de blockchain vertes !
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Crypto : Les consommateurs réclament plus de blockchain vertes !

Charles Ledoux
blockchain-verte
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

En France comme dans de nombreux pays occidentaux, la thématique écologique est de plus en plus érigée en priorité absolue. Une réalité qui n’échappe évidemment pas au monde de la blockchain, souvent raillé pour l’impact environnemental des protocoles Proof of Work.

La blockchain : un outil pour une consommation plus vertueuse !

Si le sens de l’histoire semble aller vers un accroissement de la demande de blockchain responsables, certains acteurs apportent déjà des pistes à explorer. En considérant notamment que la blockchain doit être plus souvent utilisée pour sensibiliser le consommateur sur l’impact de sa consommation.

Un postulat que défend Chris Georgen, fondateur de l’entreprise Topl qui soutient l’idée d’une transition écologique par la blockchain. Selon lui, les consommateurs ne sont pas encore suffisamment conscients de l’impact de leurs achats et de leurs habitudes de consommation. Que ce soit en terme environnementaux comme sociaux.

 Travail forcé, déforestation, destruction d’habitats menacés… En tant que citoyens du monde responsables, nous ne soutiendrions, n’approuverions ou ne participerions pas sciemment à quelque chose de ce genre […]. Malheureusement, trop souvent, ce que nous achetons peut conduire à cela (et parfois pire). Que nous le sachions ou non, les choses que nous achetons ont un impact profond sur la vie des autres et la santé de notre planète.

S’il n’est nullement question de culpabiliser l’utilisateur, comme de grandes marques l’ont trop souvent fait, les caractéristiques des blockchains peuvent aider à rendre plus facilement compte de l’impact réel de la consommation d’un produit. Parce qu’elles sont plus transparentes, les blockchains permettent d’assurer une plus grande traçabilité. Notamment en ce qui concerne la chaîne d’approvisionnement complète d’un produit.

Un avis partagé par Mesbah Sabur, le fondateur de Circularise qui estime que le consommateur doit être en mesure de disposer plus facilement d’informations sur les produits qu’il consomme. La question de l’accès à l’information est donc un sujet crucial pour consommer plus éthiquement. Georgen dresse par ailleurs un exemple des possibilités que peuvent offrir la blockchain sur ce plan :

Grâce à la blockchain, nous pouvons retracer les grains de café dans notre latte du matin à travers les continents pour voir exactement ce qu’un agriculteur local a été payé. Nous pouvons même utiliser la technologie blockchain pour commencer à décortiquer ce que l’on appelle les émissions de carbone Scope 3 et mieux comprendre l’impact climatique des biens que nous achetons.

cryptonaute twitter

Élargir les droits d’accès au carbone !

Si le suivi de la chaîne d’approvisionnement est une piste pour tendre vers une consommation plus éthique, la blockchain peut aller plus loin. Et notamment permettre aux consommateur un accès facilité aux marchés du carbone.

Aujourd’hui, force est de constater que le marché du carbone, mais aussi le déploiement de solutions pour la décarbonation se fait de manière extrêmement centralisée. Outre la transparence, la blockchain peut donc aussi servir les questions environnementales grâce à ses caractéristiques décentralisées. 

L’an dernier, le Forum économique mondial avait publié un rapport mettant en évidence que le marché du crédit carbone était très largement fermé au grand public. Et ils sont nombreu à considérer que la blockchain peut remédier à cela. Comme le précise Alexander Mitrovich, CEO d’Unique Network :

La tokénisation des crédits carbone sur une blockchain offre une opportunité de concevoir un consensus de réduction des émissions en accord avec les traités internationaux comme l’Accord de Paris.

Bon à savoir : Un crédit carbone symbolise une tonne de CO2 qui n’est pas émise dans l’atmosphère. Le recours à des pratiques plus vertueuses comme l’utilisation d’une voiture électrique aux dépens d’un véhicule thermique permet aux acteurs de bénéficier de crédits carbone.

Impliquer les consommateurs !

Pour beaucoup, la clé de la réussite passe par l’implication des consommateurs. Et pour y parvenir, les pistes sont nombreuses. Certains évoquent les NFT pour permettre au grand public de se rendre compte concrètement de l’impact de ses actions.

D’autres projets comme C+Charge visent à démocratiser l’accès aux crédits carbone pour les particuliers. Le projet se focalise sur l’industrie du véhicule électrique et cherche à fonder un écosystème vertueux pour les conducteurs, mais aussi pour les acteurs du secteur. Le token CCHG qui sera au cœur du protocole est d’ailleurs actuellement proposé en prévente.

Quoi qu’il en soit, pour que blockchain se conjugue efficacement avec impact environnemental positif, les acteurs du secteur ont du pain sur la planche. Notamment en ce qui concerne l’accessibilité pour le consommateur moyen.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.


Source : Magazine Cointelegraph


Pour compléter la lecture de cet article :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram