ActualitésRegulation

Libra Facebook : Benoit Coeure (BCE) tire la sonnette d’alarme

Benoit Coeure, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a appelé les régulateurs à se pencher au plus vite sur la future crypto-monnaie de Facebook.

 

Hier, lors d’une conférence de presse à Aix-en-Provence, Coeure a déclaré que les régulateurs se devaient d’agir rapidement afin de se préparer à l’arrivée de Libra, la pièce numérique stable du géant des réseaux sociaux, dont la sortie est prévue pour le premier trimestre 2020.

“Il est hors de question de leur permettre de se développer dans un vide réglementaire pour leurs activités de services financiers, c’est trop dangereux. Nous devons agir plus rapidement que nous n’avons pu le faire jusqu’à présent.” a-t-il dit.

Ces dernières semaines, de nombreux gouvernements et banquiers centraux autour du monde ont exprimé leur inquiétude suite à l’introduction du projet Libra.

La France, qui préside le G7 en 2019, a notamment créé un groupe de travail, dirigé par Coeure et visant à aider les banques centrales à s’assurer que les cryptomonnaies stables telles que Libra respectent les réglementations en vigueur.

Aux États-Unis, la présidente du Comité des services financiers de la Chambre des représentants, Maxine Waters, a prévu d’organiser une audience le 17 juillet prochain afin d’examiner le projet plus en détails.

L’Inde, un pays qui a déjà plus ou moins interdit les cryptomonnaies comme Bitcoin et qui représente l’un des plus gros marchés pour la multinationale américaine, a récemment fait savoir qu’il n’était pas à l’aise avec l’arrivée du futur jeton numérique.

Coeure a conclu en ajoutant que les nouveaux projets de cryptomonnaies « poussaient les régulateurs à se poser un certain nombre de questions » qui pourraient les amener à améliorer leur façon de travailler.

> Sondage : 20% des jeunes prêts à utiliser le Libra de Facebook

> Libra : Binance a discuté avec Facebook

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé