Lisa Ellis : La crypto est “potentiellement perturbatrice” pour Paypal, Visa et Mastercard

La femme d’affaires américaine Lisa Ellis a déclaré que les “systèmes de crypto-monnaies” comme Bitcoin pouvaient potentiellement perturber les grands opérateurs de paiement, bien que cela ne devrait pas se produire dans un futur proche.

 

Dans une note adressée à ses clients, Lisa Ellis, analyste pour le cabinet de conseil MoffettNathanson, a expliqué que la crypto-monnaie représentait une menace mais aussi une opportunité pour les grandes entreprises de paiement, rapporte Bloomberg.

“Aussi ridicule que cela puisse paraître, la menace existentielle de la crypto-monnaie en tant que système de paiement sans marque accepté dans le monde entier qui renverserait les opérateurs tels que Visa, Mastercard et PayPal, vaut la peine d’être surveillée mais ne devrait pas se produire bientôt.” a-t-elle dit.

Selon Ellis, qui a fait ses armes chez Pepsi-Cola, Reebok ou encore Sony Music, les caractéristiques des crypto-monnaies comme Bitcoin, Ethereum ou Ripple contrastent avec les systèmes de paiement privés établis.

L’entrepreneuse de 48 ans a ajouté que la blockchain constituait également une opportunité pour les acteurs historiques et qu’elle pourrait leur permettre de générer de nouvelles sources de revenus.

“Les systèmes de crypto-monnaies pourraient les banaliser plutôt que de les désintermédier entièrement. À moins que les réseaux n’adoptent pleinement ces technologies elles-mêmes. Une autre préoccupation plus imminente concerne le risque de céder les marchés des paiements transfrontaliers de personne à personne et d’entreprise à entreprise à des firmes telles que Ripple et Veem qui tirent parti de la crypto, qui est particulièrement bien adapté à ce type de paiement.” a-t-elle conclu.

En octobre dernier, Al Kelly, le directeur de Visa, affirmait que les crypto-monnaies ne représentaient pas un risque à court et moyen terme. En outre, il avait indiqué qu’il était prêt à mettre en place des crypto-solutions de paiement si les actifs virtuels devenaient un véritable moyen de paiement.

Du côté de chez Mastercard, le président de la société, Ajay Banga, déclarait cet été que les crypto-monnaies étaient “de la camelote” et qu’elles ne pouvaient pas être considérées comme un moyen de paiement.

> Jamie Dimon : “Le JPM Coin pourrait être un jour utilisé par les consommateurs”

> Visa rachète Earthport – partenaire Ripple – pour 219 millions d’euros

> Mastercard, Ripple et Barclays investissent dans SendFriend


La newsletter de Cryptonaute :