LVMH se préparerait à utiliser la blockchain pour authentifier ses produits

Selon des personnes proches du dossier, le géant français du luxe, LVMH, développe une plateforme blockchain visant à suivre et authentifier les produits de ses marques Louis Vuitton et Christian Dior.

 

Le groupe Moët Hennessy Louis Vuitton (LVMH) se pencherait sur la technologie blockchain afin de garantir l’authenticité de ses produits, a appris le média américain Coindesk auprès de plusieurs sources anonymes.

Baptisée AURA, la solution aurait été développée sur Quorum, la plateforme Enterprise Ethereum Blockchain de JP Morgan, en étroite collaboration avec le studio ConsenSys et Microsoft Azure.

AURA devrait suivre les produits Louis Vuitton et Christian Dior et, en cas de succès, être déployée à l’ensemble des marques détenues par LVMH (plus de 50).

“AURA fournira une preuve d’authenticité pour les articles de luxe et les suivra depuis leur confection jusqu’aux points de vente et sur le marché de l’occasion.” a déclaré une des sources.

LVMH aurait préféré développer sa propre solution plutôt que de travailler avec une startup blockchain tierce, l’un des aspects de la blockchain étant de pouvoir se passer d’intermédiaires.

En outre, la multinationale, qui a réalisé pour plus de 46,8 milliards d’euros de ventes en 2018, envisagerait de commercialiser AURA sous forme de marque blanche.

Nous avons tenté de contacter le groupe et mettrons à jour cet article si nous recevons une réponse.

A l’automne dernier, l’horloger suisse HUBLOT – racheté par LVMH en 2008 – a présenté sa montre Big Bang Blockchain pour les 10 ans de Bitcoin.

> PwC France : Les banques centrales devraient laisser Facebook et JP Morgan tester la cryptomonnaie



La newsletter de Cryptonaute :