Malte : Le régulateur met en garde contre les crypto-escroqueries

L’organisme de régulation maltais, MFSA, a mis en garde contre les escroqueries liées à l’investissement dans la crypto-monnaie en publiant une note d’information à l’intention du grand public.

 

Le Malta Financial Services Authority souhaite éduquer les consommateurs afin de mieux les protéger des escrocs sévissant dans le secteur de la crypto-monnaie, rapporte le TimesOfMalta.

A travers un document, la MFSA tente de sensibiliser la population sur les risques d’escroqueries et sur la position à adopter face à ce type d’arnaque.

Le régulateur a notamment listé les 3 principales escroqueries existantes :

  • Les fausses ICOs dont les plateformes peuvent éventuellement être fermées et disparaître avec l’argent des investisseurs;
  • Les entreprises de financement participatif promettant des gains importants;
  • Les fausses plateformes d’échange et applications de portefeuille cryptographique;

En outre, il a souligné que les indicateurs suivants pouvaient révéler qu’il s’agit d’un projet frauduleux :

  • Des rendements irréalistes, généralement supérieurs à la moyenne du marché;
  • Des retraits qui peuvent être effectués à tout moment;
  • La promesse que tous les fonds déposés sont garantis à 100%;
  • L’absence de licence;
  • Le manque de documentation ou l’utilisation de documentation copiée à partir d’une firme légitime;
  • Les techniques de vente agressives;
  • L’absence de bureaux locaux physiques;

En début d’année, le Fonds monétaire international (FMI) déclarait que la croissance de l’écosystème blockchain dans l’archipel maltais créait des “risques importants” en matière de blanchiment de capitaux et financement du terrorisme.

Récemment, la MFSA a noué un partenariat avec la jeune entreprise américaine CipherTrace afin de lutter plus efficacement contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans cette nouvelle industrie.

En France, suite à l’adoption de la loi Pacte, les startups qui lancent des ICOs pourront prochainement obtenir un visa optionnel auprès du gendarme des marchés financiers AMF.

> Malte s’associe à CipherTrace pour lutter contre la crypto-criminalité

> Bruno Le Maire : “La blockchain est une révolution démocratique au-delà d’une révolution économique”


La newsletter de Cryptonaute :