Actualités

Mark Zuckerberg va défendre Libra devant le Comité de la Chambre des États-Unis

Maxine Waters, présidente du Comité des services financiers de la Chambre des Etats-Unis, a déclaré que le PDG-fondateur de Facebook témoignerait devant le Comité lors d’une audience fin octobre.

 

Le Comité des services financiers de la Chambre de Etats-Unis a annoncé que Mark Zuckerberg témoignerait seul dans le cadre d’une audience intitulée « Examination of Facebook and Its Impact on the Financial Services and Housing Sectors » et programmée pour le 23 octobre 2019.

La semaine dernière, le comité faisait pression sur le patron de Facebook, qui reste encore évasif sur la date de lancement de Libra, pour qu’il témoigne au sujet de sa future monnaie numérique, avant de bien vouloir recevoir la COO de la multinationale, Sheryl Sandberg, le 29 octobre prochain.

Plus tôt cet été, David Marcus, le porte-parole de Libra et directeur de Calibra, a tenté de défendre le projet lors de deux audiences, dont une devant le Comité des services financiers de la Chambre. L’ancien président de Facebook Messenger n’avait toutefois pas convaincu les députés américains, qui avaient exhorté la firme de Palo Alto à mettre en suspens le projet.

Facebook et l’association Libra font face à d’importants obstacles réglementaires aux Etats-Unis, mais également en Europe, qui pourraient retarder voire compromettre le lancement de leur stablecoin, actuellement prévu pour le second semestre 2020, selon la fondation suisse.

Très récemment, l’un des 28 membres du consortium Libra, PayPal, annonçait se retirer de l’initiative afin de se concentrer sur ses propres objectifs commerciaux.

> OpenLibra : Un consortium de crypto-startups prévoit de forker Libra

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*