Mark Zuckerberg est “potentiellement intéressé” pour utiliser la blockchain sur Facebook

Mark Zuckerberg s’est dit “potentiellement intéressé” pour remplacer la fonctionnalité Facebook Connect par “quelque chose de complètement distribué“.

 

Durant un entretien accordé à Jonathan Zittrain, professeur de droit à l’Université Harvard, Mark Zuckerberg a déclaré que la blockchain pourrait donner plus de pouvoir aux utilisateurs, notamment lors de l’octroi de données à une application tierce, rapporte TheVerge.

“La blockchain pour l’authentification pourrait m’intéresser, bien que je n’ai pas encore trouvé le moyen de le faire. Fondamentalement, remplacer Facebook Connect par quelque chose de complètement distribué. Le passage à une architecture distribuée serait extrêmement intense en calcul mais cela serait éventuellement possible.” a-t-il dit.

Le système pourrait permettre aux utilisateurs de choisir les applications sur lesquelles autoriser l’accès et limiter la quantité de données partagées.

“En gros, vous prenez vos informations, vous les stockez sur un système décentralisé, vous avez le choix de vous connecter à différents endroits et vous ne passez pas par un intermédiaire. Il y a beaucoup de choses qui, à mon avis, seraient très intéressantes à ce sujet.” a-t-il ajouté.

Facebook n’aurait toutefois plus la mainmise sur les applications tierces et en cas de violation de données telle que dans l’affaire Cambridge Analytica, les applications ne pourraient pas être stoppées.

“Avec un système entièrement distribué, personne ne pourrait couper leur accès. Cela responsabilise les individus, mais soulève de vrais enjeux. Il est plus facile de demander des comptes à de grandes entreprises comme Facebook ou Google qu’à une série d’applications tierces.” a-t-il conclu.

L’année dernière, Facebook a créé un groupe de recherche blockchain afin d’explorer les opportunités offertes par cette technologie.

En décembre, des sources anonymes affirmaient que la firme de Palo Alto développait une crypto-monnaie stable pour son application mobile WhatsApp.

Plus récemment, Facebook a embauché plusieurs employés de Chainspace, une startup spécialisée dans le développement de contrats intelligents.

> Facebook s’intéresserait à une dizaine de startups blockchain


La newsletter de Cryptonaute :