metaverse ford
Toute l'actualité

Direction le Metaverse pour Ford !

ford metaverse
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le géant automobile américain souhaite se lancer dans le metaverse. Alors quelles sont les intentions du constructeur automobile ?

cryptonaute twitter

Une première étape vers le metaverse

Pour l’heure, Ford na pas encore communiqué précisément sur sa volonté de rejoindre le Metaverse. En effet, c’est un avocat spécialisé dans les marques déposées qui a repéré les premiers mouvements de Ford dans le domaine. Mike Kondoudis, a indiqué que Ford avait déposé 19 marques pour différents modèles auto et gamme fortes comme Mustang ou encore Maverick.

En observant cette liste de plus près, il est donc fort probable que le constructeur souhaite importer ses modèles cultes comme la Mustang dans le metaverse. Il est aussi fait mention de l’implantation de boutiques dans le metaverse. Un premier pas pour le constructeur américain avant son arrivée dans le metaverse.

Cette liste a été déposée le 2 septembre. Elle est actuellement en attente d’approbation. Dans les documents déposés par Ford, on observe que la marque veut créer des œuvres d’art, du texte, de l’audio ainsi que des vidéos téléchargeables représentant ses modèles. Tout ceci sera logiquement authentifié via NFT. Ford souhaite aussi créer différents accessoires téléchargeables et utilisables dans le metaverse.

La marque évoque aussi des mondes virtuels en ligne dont des salons professionnels qui pourraient être organisés via la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

Autre point majeur de ce dépôt, la création d’une marketplace made in Ford. Cette dernière vise notamment à promouvoir les œuvres d’art numériques de créateurs.

La décision de Ford tombe moins d’un mois après des annonces de licenciement massives. Le PDG, Jim Farley avait en effet annoncé des suppresions d’effectifs pour réduire les dépenses de l’entreprise à travers le monde. Un timing particulier donc pour le géant automobile américain qui risque de faire grincer des dents.

Les constructeurs automobiles investissent la blockchain !

Ford n’est pas le premier constructeur à investir l’industrie blockchain. Récemment, Mercedes-Benz annoncé son partenariat avec Polygon. Ce dernier vise à développer une marketplace dédiée à la commercialisation des données. L’idée est que les entreprises viennent fournir des données que d’autres sociétés pourront acheter sous la forme de NFT.

Mercedes comme d’autres constructeurs s’est aussi lancé dans l’aventure des collections d’art numériques via NFT. Le constructeur avait commandité des œuvres auprès de 5 artistes en s’inspirant de sa gamme de véhicules classe G.

Lamborghini a aussi sorti une collection de NFT tout comme MG Motors. Pour l’heure, c’est l’un des cas d’usages les plus courants pour les constructeurs auto et les grandes marques en général.

D’autres constructeur comme Mercedes donc mais aussi Toyota vont plus loin dans l’aventure blockchain. L’un des leaders mondial du secteur auto a créé en 2020 le Toyota Blockchain Lab.

Toyota déclarait à l’époque:

À une époque où toutes les choses et tous les services seront connectés par l’information, la blockchain devrait être une technologie fondamentale qui permettra de connecter les personnes et les entreprises de manière plus « ouverte » d’une manière qui garantisse la sécurité et la sûreté.

Pour Toyota, la blockchain est donc une technologie d’avenir qui permet un partage des données en toute sécurité et améliore la fiabilité des informations.

Volkswagen, Renault ou encore Volvo s’intéressent aussi de près à la blockchain. Volkswagen utilise notamment la blockchain pour améliorer et accroitre la transparence et l’efficacité de sa chaine d’approvisionnement en cobalt. Volvo utilise aussi la blockchain pour une application similaire et garantir une production de batterie électrique la plus propre possible.

Renault, a lui mis en place une solution blockchain nommée XCEED en Espagne et en Turquie. Cette dernière permet d’améliorer la traçabilité des pièces de véhicules tout au long de la chaine d’approvisionnement.

Les exemples sont nombreux et l’automobile semblent de plus en plus se tourner vers la blockchain. Pour le metaverse, les exemples sont moins nombreux mais nul doute que le mouvement de Ford devrait inspirer la concurrence.


Pour en savoir plus sur le metaverse de Meta, la maison mère de Facebook, retrouvez notre article ici.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Antoine Marin

Antoine Marin

Tombé dans la marmite des cryptos il y a quelques années maintenant, je me passionne désormais pour l’écosystème de la blockchain et ses innovations. Communicant et rédacteur web, je travaille sur de nombreux projets en lien avec le Web3 en liant mes compétences à ma passion.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram