Actualités

Minage : Ban Chinois, Domination Américaine, Green Mining

Minage : Ban Chinois, Domination Américaine et Green Mining
Minage de Bitcoin : Entre Ban en Chine, Domination Américaine et Green Mining

Le minage est-il toujours une activité lucrative ? Entre ban des installations de mining en Chine et nombreux problèmes environnementaux pointés du doigt, le doute est dans toutes les têtes. Cependant, l’activité, qui est au cœur du fonctionnement de la Blockchain, reste très populaire aux quatre coins du monde.

Nous avons fait un tour d’horizon de l’activité de mining de cryptomonnaie et en particulier du Bitcoin (BTC). De la Chine aux Etats-Unis, en passant par l’Iran, quelle est la situation du minage dans le monde au mois de juillet 2021 ?

 

Le Mining-Ban Chinois

Quand la Chine a annoncé interdire le mining de Bitcoin sur son territoire, les observateurs ont pensé que c’était un mauvais signe. En réalité, c’est une redistribution des cartes qui a eu lieu. Le nombre d’entreprises qui opéraient depuis la Chine conduisait la danse. Celles-ci possédaient la majorité de la puissance de minage dans le monde. La grande crainte était que ces entreprises auraient été obligées de vendre leurs stocks de Bitcoin. Et ce, pour équilibrer leur manque à gagner. Mais cette vente massive n’a pas eu lieu. Ce qui laisse croire que les fermes chinoises ont réussi à relocaliser leurs installations.

Le ban chinois a eu deux conséquences sur le minage mondial. Premièrement, la difficulté de mining a drastiquement baissé. Cette difficulté est déterminée par le nombre d’ordinateurs et de serveurs dans le monde qui essayent de miner en même temps. Donc, quand tous les serveurs chinois se sont arrêtés, le travail est devenu beaucoup plus facile pour ceux qui continuaient.

Deuxième effet notable, c’est l’exode. Les entreprises de mining sont en train de migrer. En particulier vers l’Amérique du Nord, qui est devenu le nouveau centre mondial du minage.

L’exode des Mineurs de Bitcoin

Par exemple, le groupe IBC. Cette société des Emirats Arabes Unis est spécialisée dans l’investissement et le mining. Elle a récemment déménagé son siège à Toronto. Son président Khurram Shroff a déclaré : “Nous pensons que la répression chinoise est un inconvénient temporaire. La diversification de l’emplacement des installations minières est une excellente nouvelle pour le reste du monde.”

Le Kazakhstan a également récupéré une grande partie de l’activité de mining. Ce pays présente deux avantages pour les entreprises chinoises qui ont du délocaliser. C’est un pays frontalier avec l’empire du milieu, ce qui réduit fortement les coûts logistique du déménagement. Et l’électricité y est moins chère. Deux facteurs de choix pour ces entreprises.

 

Une Récupération Nord-Américaine

Les entreprises spécialisées en mining et en achat de Bitcoin ont vu le prix de leurs actions augmenter avec l’interdiction chinoise. En particulier deux des principales sociétés spécialisées dans le minage, Marathon et Riot. Celles-ci ont vu respectivement le prix de l’action augmenter de 143 et 93 % suite aux annonces du gouvernement chinois. Une troisième entreprise occidentale, Bitcoin Mining Limited (BTCM) n’a pas encore bénéficié de cette hausse et son prix stagne encore au même niveau. Cette différence s’explique par une migration des installations plus lente. BTCM était principalement domiciliée dans la province du Sichuan. Actuellement, elle prépare une migration en direction du Kazakhstan et du Texas.

Une autre firme, Argo, explore actuellement un listing sur le NASDAQ. Celui-ci ferait suite à une première introduction sur le London Stock Exchange, en 2018. Parallèlement, l’entreprise est en train de construire une ferme de minage au Texas. Avec une puissance de 200 Mégawatts, cela viendrait compléter son installation canadienne de 35 Mégawatts.

Gryphon, également une entreprise US a annoncé avoir récupéré du matériel de l’ancien géant du mining, Bitmain. Ces derniers ont fait l’acquisition de 7,200 Antminer S19J Pro rigs de minage. Cet achat est stratégique dans le contexte actuel. En effet, l’entreprise, qui fabrique ces composants, à annoncé réduire la production de cartes graphique destinées aux mineurs. Gryphon est un des centres de mining qui s’engage le plus dans l’écologie. Un engagement crédible, avec 100 % de leur électricité d’origine renouvelable.

Green Mining et Green Washing

L’énergie renouvelable est au cœur des débats qui entourent le bitcoin et le mining. Avec les déclarations d’Elon Musk à ce sujet, mais également de Bill Gates et de figures médiatiques importantes, tous les regards se sont portés sur l’impact écologique des cryptomonnaies. Les barrages hydroélectriques sont l’objet des convoitises, comme cette installation a Mechanicville dans l’état de New York. Elle gagne désormais plus d’argent en utilisant son électricité pour créer des bitcoin qu’elle n’en gagnait en la vendant au réseau national.

Toujours dans l’état de New York, une installation divise les populations locales. Une ancienne centrale au gaz naturel a été reconvertie dans un centre dédié au minage de bitcoin. Mais cette évolution n’est pas du gout des riverains. Ces derniers reprochent à l’installation d’avoir augmenté la température du Seneca Lake. Un lac qui fait partie du grand Finger Lake au nord de l’état. Un impact démenti par le CEO de l’entreprise, Jeff Kirt. Selon lui, son usine fonctionne avec toutes les autorisations légales possible. Et ce n’est pas tout : son bilan carbone serait proche de la neutralité. L’affaire a été portée par des groupes de défense locale devant la cours suprême.

L’impact écologique est une préoccupation majeure de la communauté crypto. L’entreprise CleanSpark, basée dans l’Utah, a récemment innové dans cette direction. Une solution appelée microgrid. L’idée est de cumuler de nombreuses sources d’énergies renouvelables. Comme l’énergie solaire, le vent, les batteries électriques ou encore l’eau.

 

Un Vent d’Innovation dans l’Industrie du Minage

L’avantage de la technologie microgrid est double. Déjà, les différentes sources d’énergies vertes sont combinées dans une seule unité de production électrique. Contrairement à un système où la ferme de minage devrait changer de réseau en fonction de l’origine de l’électricité. Avec microgrid, un seul réseau unique approvisionne leurs serveurs. Cette innovation réduit l’impact carbone et climatique de l’activité de minage. Mais cette technologie améliore également la capacité et l’efficacité en mining de l’installation.

Les considérations climatiques sont un enjeu majeur pour le secteur. Des pays comme l’Iran ont suspendu l’activité de mining dans le pays suite aux fortes chaleurs de l’été. En effet, en surchargeant la demande en électricité du réseau, les installations de minage ont provoquée des black-out et des pannes du réseau domestique.

Cependant, l’industrie du minage, bien que fortement critiquée, est une des industrie qui utilise le plus grand mélange d’énergie vertes. Et ce, devant les entreprises et les états. La raison pourrait être simple : les gens sont prêts à tout pour miner des cryptomonnaies. Alors tous les moyens sont bons. Et l’électricité verte s’avère être une source d’énergie bon marché. En effet, si une entreprise achète un barrage, il n’y a pas d’investissement à faire au-delà de la maintenance. Il en va de même pour les éoliennes.

Le Minage de Cryptomonnaies est en Pleine Evolution

Le minage est donc en pleine explosion. De nombreuses entreprises permettent maintenant d’investir dans cette activité via le marché des actions, avec des listings sur le NASDAQ, le LSX ou le S&P 500. Des entreprises qui ont connu une forte augmentation avec l’interdiction chinoise. De plus, le volet écologique est miné par des fake news propagées par les deux camps. Certains n’hésitent pas à parler d’une des activités les plus polluantes de la planète. Le camp d’en face répond avec des innovations technologiques et des efforts pour se rapprocher vers les énergies vertes. Mais également du Green Washing.

Ce qui est sûr, c’est que le minage de Bitcoin n’est pas cette industrie sur-polluante qu’on décrit. Surtout si on la compare aux autres industries mondiales, comme United Airlines. Cette entreprise américaine qui vient de passer commande pour 270 nouveaux appareils, la plus grosse commande de l’histoire. Et l’industrie de l’aviation utilise à 100 % des énergies fossiles.  De plus, le mining n’est pas mort. Au contraire, il se développe de plus en plus vite, et la course aux installations les plus grandes et les plus rentables a déjà commencé.

Meilleur broker pour acheter et trader crypto-monnaies

  • Broker
  • Caractéristiques
  • Note
  • Visiter Broker
  • Choix de 16+ Cryptos
  • Accepte CB, Paypal, Neteller, Skrill
  • Réglementé par plusieurs autorités financières
4.7/5

Libertex Reviews
  • Régulé par la CySEC
  • Pas de possibilité de dépôt ou de retrait par Paypal
  • Service client en Français
  • Uniquement tradables en CFD

Libertex Reviews

https://cryptonaute.fr/visit/libertexCreate your account
Hide Libertex Reviews
Marc-Antoine Caen Poletti
🎯 Fondateur ALT WRITE SEO 👨‍🏫 Expert en Cryptomonnaies Entrepreneur 🥐 Français Crypto - Blockchain - NFT

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé