Le mineur de bitcoin Kodak KashMiner ne verra jamais le jour

Exposé sur le stand de Kodak lors du CES 2018 à Las Vegas, le mineur de bitcoins Kodak KashMiner promettait un rendement très controversé au sein de la crypto-sphère. Kodak vient d’annoncer que le projet tombait à l’eau et n’avait jamais été validé officiellement.

 

En janvier dernier, un mineur de bitcoin nommé Kodak KashMiner a fait son apparition sur le stand de Kodak durant l’événement CES 2018 de Las Vegas aux États-Unis.

Développé par une société partenaire de Kodak, Spotlite USA, la machine promettait un rendement de 375$ par mois via le minage de bitcoin, les intéressés devaient payer 3400$ de frais d’installation.

Des calculs critiqués par de nombreux experts blockchain qualifiant le mineur d’escroquerie et les chiffres annoncés de prévisions irréalistes. Le PDG de Spotlite USA, Halston Mikail, avait affirmé que 80 Kodak KashMiner étaient déjà installés et fonctionnels.

Kodak vend un mineur Bitcoin où vous payez pour un contrat de deux ans et pour ‘faire du profit’. C’est le truc le plus stupide que j’ai jamais vu au CES.” avait tweeté le spécialiste Chris Hoffman.

Cependant, hier, Kodak a déclaré à la BBC que Spotlite USA n’avait jamais reçu l’autorisation pour commercialiser le Kodak KashMiner et qu’aucun mineur n’avait été installé.

Le directeur de Spotlite USA, Mr Mikail, a ensuite expliqué à la BBC que l’organisme de régulation SEC des États-Unis n’avait pas autorisé la mise en vente du produit sur le marché américain.

Cette nouvelle fait suite au lancement de l’ICO du KodakCoin en mai dernier, une crypto-monnaie visant à aider les artistes et professionnels à faire respecter le droit d’auteur grâce à la plateforme blockchain KodakOne.

Récemment, le pilote automobile Fernando Alonso a déclaré se tourner vers la plateforme KodakOne afin de stocker et protéger les photos et vidéos de sa personne. Le KodakCoin est développé par Kodak et WENN Digital et n’est pas lié à Spotlite USA.

A voir aussi :

> Pether Thiel, Louis Bacon et Bitmain investissent dans Block.One (EOS)

> Le cofondateur de Google mine de l’ethereum avec son fils de 9 ans

> KodakCoin : Un échangeur malhonnête profite du retard de l’ICO