Accueil Il reste moins de 9 jours à la SEC pour répondre à la demande de Coinbase
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

Il reste moins de 9 jours à la SEC pour répondre à la demande de Coinbase

sec-coinbase
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le bras de fer juridique entre Coinbase et la Securities and Exchange Commission connaît enfin un rebondissement. Rappelons qu’en juillet 2022, la plateforme crypto avait exigé que la SEC apporte des clarifications sur la façon dont elle règlemente les actifs numériques. Malheureusement, sa requête est restée sans réponse. Coup de théâtre pourtant, un tribunal américain vient d’ordonner à la SEC de répondre à la demande formulée par Coinbase. L’organisme étatique n’a plus que 9 jours pour se prononcer.

Évolution de la procédure judiciaire entamée par Coinbase

La nouvelle a été diffusée le 4 mai par le directeur juridique de Coinbase, Paul Grewal. Ce dernier a confirmé que la Cour d’appel des États-Unis pour le 3e circuit a finalement donné suite à la plainte déposée contre la Securities and Exchange Commission (SEC). Enfin, la croisade juridique menée par Coinbase sur la nécessité de clarifier les règlementations sur les commerces d’actifs porte ses fruits.

D’après Paul Grewal, c’est par le biais d’une ordonnance textuelle que la SEC a été sommée de répondre à Coinbase. Dans cette ordonnance, un délai de 10 jours est accordé à la SEC pour répliquer au bref de mandat déposé par Coinbase. Pour les profanes, le bref de mandat ou mandamus désigne une prescription judiciaire adressée par un tribunal à une entité gouvernementale inférieure. Généralement, ce document lui impose de suivre à la lettre les ordres qui lui sont donnés.

Paul Grewal a par ailleurs affirmé que le tribunal permettait à Coinbase de répondre à la SEC. Cela, dans les 7 jours qui suivent la soumission de sa réponse. Le directeur juridique de la plateforme crypto monnaie n’a pas manqué de saluer l’implication du tribunal dans cette affaire.

cryptonaute twitter

La plainte déposée par Coinbase est pleinement justifiée

Présenté comme le plus grand exchange de crypto monnaie américain, Coinbase a déposé une plainte à l’encontre de la SEC en avril 2022. Dans cette plainte, Coinbase exige que la SEC définisse publiquement sa législation sur les cryptos. L’exchange y a formulé une cinquantaine de questions spécifiques portant sur le traitement règlementaire des actifs cryptos. Ces questions, très disparates, couvrent différents sujets délicats. En guise d’exemple, Coinbase souhaite savoir si les jetons sont classés comme des titres par la SEC.

L’autorité de régulation est cependant restée muette. Pour se protéger, la SEC avait émis des avertissements aux portails d’exchanges de cryptos. Coinbase aurait même reçu un avis de Wells, informant qu’elle était sous enquête. Clairement, la SEC voulait faire comprendre qu’elle pouvait également entamer une action coercitive à son encontre.

Étant donné les problèmes règlementaires récurrents auxquels est exposée l’exchange crypto, ses actions ont été revues à la baisse par Citigroup. Celles-ci passent donc à neutre. Un abaissement de son objectif de prix a de plus été initié par la banque d’investissement américaine. Selon l’organisme financier, ce déclassement serait le résultat de la pléthore d’inconnus qui régit le marché. Selon Peter Christiansen, analyste chez Citigroup, ce déclassement ne sera levé que si la circulation des actifs cryptos est mieux réglementée aux États-Unis.


Source : Cointelegraph


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram