Près de la moitié des ICO lancées en 2017 auraient échoué

Selon un média américain c’est presque la moitié des ICO de 2017 qui seraient déjà mortes

 

Il est difficile d’annoncer un chiffre exact car les ICO peuvent mettre du temps à être considérées comme un projet foireux ou une arnaque. Le site Bitcoin.com rapporte que près de 46% des Initial Coin Offering auraient échoués malgré plus de 83 millions de dollars récoltés.

Grâce au site spécialisé Tokendata, ils ont pu voir que sur les 902 ICO lancées en 2017, 142 n’ont pas atteint leur objectif de départ et 276 ont fermé leur portes malgré une levée de fonds réussie. Soit 418 échecs (46%). Mais ce n’est pas tout, on peut aussi compter 113 ICO qui semblent à moitié condamnées avec une communication quasi inexistante depuis des semaines.

Des Telegram laissés à l’abandon, des réseaux sociaux qui ne donnent plus de nouvelles, plus de la moitié des ICO n’ont pas tenu leurs promesses. On peut reprocher dans ce système, le manque de version Beta de la part des créateurs de projets, cela pourrait permettre de montrer un premier aperçu du service, le crédibiliser et écarter les beaux parleurs et marketeurs qui ne proposent que du vent.

A lire aussi : L’AMF publie un communiqué sur la régulation des ICO

L’endroit qui compte le plus d’échecs d’ICO est l’Afrique même si on retrouve ce phénomène sur tous les continents de la planète.

Source : Bitcoin.com / Crédit photo : Pixabay