ActualitésBanque

Une monnaie numérique ne peut pas être privée juge la Banque de France

Pas d’inflexion de la position du gouverneur de la Banque de France. Francois Villeroy de Galhau est catégorique, les banques centrales doivent seules émettre une monnaie numérique. Ce rôle ne peut être assumé par une société privée.

 

Le projet Libra de Facebook met en lumière le risque pour les Etats et les banques centrales de perdre le monopole de l’émission de la monnaie. Si ces dernières réfléchissent activement à émettre leur propre monnaie numérique (CBDC), elles semblent en revanche toujours bien décidées à faire barrage à des initiatives privées dans ce domaine.

Le gouverneur de la Banque de France, Francois Villeroy de Galhau, s’est d’ailleurs efforcé de le rappeler une fois encore. Comme le rapporte Reuters, le banquier central est catégorique sur ce point : « La monnaie ne peut être privée, l’argent est un bien public de souveraineté. »

Une monnaie numérique, mais régulée et souveraine

Il exclut ainsi toute inflexion de la position française à l’égard des projets de crypto-monnaies privées, comme celui porté par Facebook. La France, comme ses homologues européens, brandit l’obligation de régulation.

Les risques sont augmentés avec l’anonymat offert aux utilisateurs de Libra. Si le projet va au-delà des paiements et offre des services bancaires, comme des dépôts, des placements financiers et des crédits, alors il devra être régulé comme une banque, avec une licence bancaire dans tous les pays où il opérera. Sinon, il sera considéré comme illégal,” prévenait d’ailleurs Francois Villeroy de Galhau en juin dernier.

Pour autant, les banques centrales ne peuvent se contenter de faire barrage aux velléités du secteur privé. Ces dernières envisagent ainsi d’émettre leur propre monnaie numérique. Ces démarches demeurent cependant encore au stade de l’examen.

Une alternative à l’argent liquide pour les particuliers

Le gouverneur de la Banque de France l’assure néanmoins, ces initiatives ne sont pas une réaction à Libra. La justification, ajoute-t-il, c’est l’évolution technologique et le besoin de certaines banques à l’égard de telles monnaies numériques. Ces monnaies pourraient également constituer une alternative à l’argent liquide pour les particuliers.

Dans certains pays d’Europe du Nord, notamment la Suède et les Pays-Bas, l’utilisation des billets de banque diminue extrêmement rapidement et ils se demandent s’il faut donner accès aux citoyens à une monnaie numérique qui ne soit plus un billet de banque physique mais qui ait la même qualité, notamment la sécurité d’une banque centrale,” souligne-t-il ainsi sur France Inter.

Meilleur broker pour acheter et trader crypto-monnaies

  • Broker
  • Caractéristiques
  • Note
  • Visiter Broker
  • Choix de 16+ Cryptos
  • Accepte CB, Paypal, Neteller, Skrill
  • Réglementé par plusieurs autorités financières
4.7/5

Libertex Reviews
  • Régulé par la CySEC
  • Pas de possibilité de dépôt ou de retrait par Paypal
  • Service client en Français
  • Uniquement tradables en CFD

Libertex Reviews

https://cryptonaute.fr/visit/libertexCreate your account
Hide Libertex Reviews
Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

1 Commentaire

  1. Bande de trou du cul que ces banques qui utilisent elles mêmes de plus en plus une monnaie privée pour remplacer le système Swift, faites ce que je dis mais surtout pas ce que je fait…qui plus

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *