ActualitésEthereum

Muir Glacier : Un hardfork Ethereum pour retarder « l’âge de glace »

Crédit : LuisValiente - Pixabay

Une nouvelle mise à jour (hardfork) de la blockchain Ethereum est proposée afin de retarder la Difficulty Bomb, aussi appelée « âge de glace ».

 

Publiée sur Ethereum.org, l’EIP 2387 spécifie les modifications incluses dans le nouvel hardfork baptisé Muir Glacier et normalement prévu pour le bloc N°9069000, soit vers le 6 janvier 2020.

L’EIP propose de retarder la Difficulty Bomb, un composant de la blockchain Ethereum qui augmente progressivement la difficulté de hachage sur le réseau, de 4 millions de blocs (environ 600 jours) et d’y inclure « un engagement » visant à résoudre les problèmes rencontrés au cours de cette période.

L’âge de glace augmente tous les 100 000 blocs. Au début, cela se remarque à peine, mais une fois visible, les temps de blocage sur le réseau ont un effet considérable. Le principal problème est qu’il fait partie du mécanisme complexe qui cible les temps de blocage, dont le but est tout à fait différent. Et le pire, c’est que, étant intimement lié à cet algorithme, il est très difficile de simuler ou de prédire son effet sur le réseau,” explique James Hancock, directeur d’ETHSignal et auteur de l’EIP.

Muir Glacier contient aussi un pont entre la blockchain actuelle, basée sur le consensus Proof of Work (PoW), et la Beacon Chain, soit la première phase de transition vers le consensus Proof of Stake (PoS).

Selon Coindesk, si les développeurs ne parviennent pas à s’entendre rapidement sur le déploiement du hardfork, les temps de blocage continueront de grimper, limitant les capacités actuelles du réseau.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*