Accueil La néobanque N26 se met au trading crypto
Actualités Crypto-monnaies, Plateformes d'échange, Toute l'actualité

La néobanque N26 se met au trading crypto

Kévin Comitogianni Rédacteur Author expertise
n26
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le marché crypto poursuit son développement malgré la crise. Les grands acteurs de la finance l’ont bien compris et beaucoup continuent à miser sur la crypto. Les banques poursuivent ainsi leur ouverture aux cryptos. Par exemple, la néobanque N26 vient de lancer un nouveau service qui donne accès au trading crypto.

N26 propose un nouveau service de trading crypto

La néobanque allemande est estimée à 9 milliards de dollars. Dans le domaine des néobanques, N26 a su se faire une place. Créée en 2013, la banque compte plus de 1 500 employés et regroupe plus de 7 millions de clients. Pour augmenter sa palette d’offres et prendre de court ses concurrents, la banque N26 vient de mettre en place un nouveau service de trading de cryptomonnaies. Concrètement, avec ce service, les utilisateurs N26 pourront échanger, acheter et vendre des cryptos.

Le service proposé par la banque concerne une centaine de cryptos et de tokens. Parmi les coins disponibles au trading, on trouve ainsi Dogecoin (DOGE), Solana (SOL), Avalanche (AVAX) ou encore Shiba Inu (SHIB). Ce service apparaîtra sous l’onglet « finances » dans l’application mobile N26.

« Même si les cryptomonnaies ont vu leur valeur décliner au cours de l’année précédente, elles restent un type d’actifs demandé et intéressant pour les investisseurs et un secteur montant du système financier. Le trading de cryptomonnaies est souvent le point d’entrée pour investir pour une nouvelle génération d’investisseurs à la recherche de moyens d’augmenter leur fortune. » Valentin Stalf, PDG de la banque N26

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

cryptonaute twitter

L’exchange Bitpanda multiplie les licences

Le projet d’entrer en crypto n’est pas nouveau pour la banque N26. En fait, on savait depuis juillet 2021 que la néobanque travaillait sur un tel projet. Initialement, le service devait arriver en fin d’année 2021.

Pour permettre le trading crypto, la banque s’est rapprochée d’un spécialiste du domaine, Bitpanda. Bitpanda est un exchange crypto, c’est donc une plateforme qui permet d’acheter, de vendre et d’échanger des cryptos. Bitpanda est un exchange crypto centralisé au même titre que Binance, Coinbase ou encore Crypto.com.

L’utilisation du service crypto de N26 est conditionné à l’obtention de licences de la part de Bitpanda. Pour le moment, l’exchange ne possède pas encore des licences dans tous les pays européens. Aussi, il faudra encore attendre un peu pour que certains pays puissent accéder au service proposé par N26.

Par exemple, au moment de la rédaction de cet article, Bitpanda n’a pas de licence en Allemagne. L’exchange travaille d’arrache-pied avec le régulateur local BaFin pour l’obtenir. Il ne s’agit donc probablement que d’une question de temps. A l’inverse, Bitpanda possède déjà des licences dans les pays suivants : Autriche, France, Italie, Suède, Espagne.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Kévin Comitogianni Rédacteur

Kévin Comitogianni Rédacteur

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a d'abord travaillé pendant 7 ans en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF. Pour EDF, il travaillait sur les travaux d’installation et de rénovation des alternateurs pour le parc nucléaire français.

Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint l’entreprise Atkins pendant 3 ans. En tant qu’ingénieur projet, ses activités portaient sur les diesels de secours de la centrale nucléaire d’Hinkley Point, actuellement en construction dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Après 10 ans passés dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises.

A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large. Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Enfin, ses expériences à l’étranger lui donnent une ouverture d’esprit et une curiosité importantes pour la découverte de nouveaux domaines ainsi que la maîtrise de la langue anglaise indispensable dans la globalisation actuelle.

Sa femme Stéphanie est également rédactrice web depuis 2020. Elle est issue d’une formation d’ingénieur dans le bâtiment et l’économie de la construction. Cela leur permet de travailler en équipe, d’échanger sur le contenu de leur articles et d’assurer un standard élevé pour ce qui est de la qualité de leurs livrables.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram