ActualitésBanque

Nimiq rachète à son tour 9,9% de la banque allemande WEB Bank AG

La startup blockchain Nimiq a racheté 9,9% du capital de la banque allemande WEB Bank AG et développe un nouveau type de pont crypto-vers-fiat en collaboration avec l’institution financière.

 

Fondée en 2010, la banque munichoise WEG Bank AG s’est vue rachetée, en mai 2018, 9,9% de son capital par l’entreprise blockchain TokenPay, puis, en juillet 2018, à nouveau 9,9% de son capital, cette fois-ci par l’organisation à but non lucratif Litecoin Foundation. Selon Charlie Lee, fondateur de Litecoin, l’enjeu était de “développer et de proposer des services crypto comme des cartes de débit et d’autres solutions innovantes”.

Après avoir levé près de 10 millions de dollars lors d’une ICO en 2017, Nimiq est donc la troisième startup blockchain à prendre une participation dans la petite institution bancaire allemande.

Mais au-delà de la diversification de ses actifs, Nimiq souhaite construire un pont crypto-vers-Fiat, appelé OASIS pour Open Asset Swap Interaction Scheme, et dont la particularité serait de pouvoir connecter les plateformes d’échanges décentralisées (DEX) avec une banque traditionnelle.

“Cette nouvelle approche vise à faire en sorte que l’euro (USD, etc.) se comporte directement comme s’il s’agissait d’un jeton sur la blockchain, en fournissant un moyen intelligent et unique de connecter le réseau bancaire traditionnel aux crypto-exchanges. Elle a le potentiel de bousculer le marché existant des stablecoins, des systèmes de paiement de gré à gré (OTC) et des systèmes de paiement en crypto via un moyen ouvert, simple et rapide d’échanger de la valeur entre le système financier des cryptomonnaies et celui du fiat”. explique Nimiq sur son blog.

Contrairement aux crypto-monnaies stables telles que Tether (USDT), qui assurent la conversion d’une crypto en monnaie fiat à travers un jeton intermédiaire, le projet OASIS permettrait à l’euro « de se comporter directement comme s’il était un jeton sur une blockchain ».

“L’excès de réglementation et le manque d’innovation conduisent au développement d’échangeurs centralisés et d’intermédiaires financiers tels que les stablecoins. En combinant un “coin” de paiement facile à utiliser, un échange sans dépôt et une banque de financement innovante, nous revenons au cœur de ce qu’est la blockchain : la souveraineté personnelle et la suppression des intermédiaires inutiles.” a ainsi fait valoir Reto Trinkler, cofondateur d’Agora Trade, l’un des DEX partenaires du projet.

La plateforme OASIS permettra d’effectuer des transactions NIM | BTC | ETH vers l’euro d’ici le quatrième trimestre 2019.

> La banque suisse Julius Baer souhaite proposer des crypto-services

> PwC France : Les banques centrales devraient laisser Facebook et JP Morgan tester la cryptomonnaie

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*