Le PDG de Binance suggère une réorganisation de la blockchain Bitcoin puis se rétracte

Le PDG de Binance, une populaire crypto-bourse piratée en début de semaine, a suggéré d’effectuer une transaction “reorg” afin de revenir en arrière dans la blockchain de Bitcoin et ainsi récupérer les crypto-monnaies volées par les hackeurs sur son service. Toutefois, l’idée a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et l’entrepreneur est rapidement revenu sur sa proposition.

 

Après un tweet live de Changpeng Zhao, PDG-fondateur de Binance, concernant une potentielle réorganisation de la blockchain Bitcoin qui permettrait de récupérer les 7000 bitcoins dérobés sur Binance le 9 mai dernier, la communauté crypto s’est enflammée, rapporte Bloomberg.

En effet, revenir en arrière sur la blockchain de Bitcoin est considéré comme une hérésie par de nombreux bitcoiners, étant donné la nature immuable propre à sa conception.

L’idée a été soufflée à Zhao par le crypto-développeur Jeremy Rubin qui indiquait que l’historique des transactions pourrait être ajusté de manière à ce que les fonds soient envoyés aux mineurs plutôt qu’aux pirates.

Zhao a ensuite évoqué l’idée dans un live sur Twitter et la conversation a rapidement dégénéré étant donné qu’il s’agit d’un sujet extrêmement sensible dans l’industrie cryptographique.

Selon Coindesk, peu de changements ont été apportés à l’historique des transactions de la blockchain de Bitcoin au cours des 10 dernières années, cela s’est produit uniquement lors de situations extrêmes et urgentes dans lesquelles il pouvait y avoir des erreurs de consensus critiques.

Suite au tollé, Zhao est revenu sur la proposition et déclaré qu’il était finalement contre en citant plusieurs arguments.

“Nous pourrions endommager la crédibilité de Bitcoin et provoquer une scission dans le réseau et la communauté. Les pirates ont démontré certains points faibles dans la conception de nos services. Il s’agit d’une leçon très coûteuse pour nous, c’est néanmoins une leçon.” a-t-il dit.

Prenant part au débat, Michael Novogratz, PDG de la crypto-banque Galaxy Digital, a tweeté que « discuter de la réorganisation de la blockchain était proche de l’hérésie » en ajoutant que « lorsque la communauté Ethereum l’a fait, le projet avait environ 5 mois. Bitcoin a maintenant une capitalisation boursière de 100 milliards de dollars et constitue une réserve légitime de richesses ».

Adam Back, PDG de Blockstream, a ajouté que procéder à une réorganisation de la blockchain Bitcoin pour cette raison serait injuste par rapport aux autres plateformes qui ont aussi subi des piratages par le passé.

Enfin, Emin Gün Sirer, chercheur blockchain réputé et professeur à l’Université Cornell, a également posté un commentaire en soulignant que les blockchains Proof of Work (comme celle utilisée par Bitcoin) n’étaient en réalité pas vraiment immuables.

“Si vous corrompez 51% des mineurs, ils changeront le ledger pour vous. Cela montre à quel point les pièces numériques PoW sont peu irréversibles.”

> Le cours du Bitcoin passe la barre des 6000$

> Le CFO de Binance sceptique vis-à-vis du Facebook Coin


La newsletter de Cryptonaute :