PDG eToro : “Un transfert en Premier League payé en Bitcoin devrait bientôt avoir lieu”

Lors d’un entretien, le directeur général d’eToro au Royaume-Uni, Iqbal V. Gandham, a annoncé que le transfert d’un joueur en Premier League pourrait être effectué en Bitcoin dans les 6 à 12 prochains mois.

 

Selon Iqbal V Gandham, la crypto-monnaie Bitcoin sera bientôt utilisée pour le transfert d’un joueur dans la plus importante compétition de football en Angleterre, la Premier League.

“Je pense que dans environ six à douze mois, un transfert de joueur en Premier League sera payé en bitcoin.” a-t-il dit dans une interview accordée au média britannique TheSun.

En août, 7 équipes de football de Premier League ont conclu un accord publicitaire avec la plateforme de trading de crypto-monnaies eToro. Les clubs ont accepté d’être rémunérés directement en Bitcoin pour faire la promotion du service.

Pour appuyer ses propos, Iqbal V Gandham a mentionné plusieurs avantages à utiliser le Bitcoin pour les transferts notamment les paiements instantanés. Il a ensuite ajouté que ce moyen de paiement offrait plus de transparence.

> Gibraltar United : Le premier club de football à payer ses joueurs en crypto-monnaies

D’après lui, les clubs pourraient rendre publics les détails des transactions en révélant les adresses des crypto-portefeuilles, y compris celles des agents.

“Dans de nombreux clubs, il semble y avoir une distance croissante entre les supporters et les propriétaires. Les clubs doivent regagner cette confiance et je pense que c’est une façon de le faire. La technologie Blockchain leur permet d’afficher très facilement les détails des transferts de joueurs aux supporters. Un club peut par exemple vouloir créer un portefeuille séparé pour chaque transfert.” a-t-il conclu.

> Le footballeur brésilien Ronaldinho lance sa propre crypto-monnaie (RSC)

Toutefois, l’expert Gary Wright, fondateur du groupe de recherche BISS, a estimé que Bitcoin ne rendrait pas le mercato plus transparent.

“Aujourd’hui, si vous effectuez un transfert de joueur dans une devise traditionnelle, cet argent doit alors passer par une agence de compensation centrale, telle que la FA. Ils voient les transactions, et il y a une certaine transparence. Bien qu’ils ne puissent pas l’arrêter, ils peuvent voir ce qui se passe. Avec Bitcoin, ils ne verraient pas ça.” a-t-il déclaré.

Pour rester dans l’univers football, un concept de jetons dédiés aux clubs a été lancé par la startup ChiliZ en septembre. Il a déjà séduit d’importants clubs tels que la Juventus de Turin ou encore le mythique Paris St Germain (PSG).