ActualitésRipple

Le PDG de Ripple préoccupé par l’arrivée de Libra

Brad Garlinghouse, le directeur général de Ripple, a déclaré que l’arrivée de la future cryptomonnaie de Facebook, Libra, pourrait amener à la mise en place d’une réglementation plus sévère pour l’ensemble de l’industrie.

 

Durant un entretien accordé à Fortune, l’homme à la tête de l’entreprise émettrice de la troisième plus grande cryptomonnaie en terme de capitalisation boursière, XRP,  s’est montré préoccupé quant à l’introduction de Libra.

Depuis la sortie de son livre blanc, les banques centrales et politiques du monde entier sont sur le qui-vive. La multinationale américaine possède plus de 2 milliards d’utilisateurs et le potentiel d’adoption pour une cryptomonnaie n’a jamais encore été aussi élevé.

“Vous voulez juste vous assurer que vous ne serez pas pris entre deux feux. Il est important pour moi que lorsque les régulateurs commencent à se poser des questions, ils ne nous placent pas dans un seul et même sac.” a-t-il dit.

Alors que le PDG-fondateur de Binance, Changpeng Zhao, déclarait récemment que les tweets anti-crypto de Donald Trump étaient une « bonne chose » pour le secteur, Garlinghouse a expliqué s’être alarmé que le président américain ne soit « pas fan » des cryptomonnaies et pense qu’elles facilitent les comportements illicites.

“C’est comme dire que je ne suis pas fan des sociétés Internet. Il existe de nombreux types de sociétés Internet.” a-t-il ajouté, soulignant le fait que le chef d’état ne faisait pas de différences entre les pièces numériques existantes.

Le mois dernier, Ripple annonçait travailler avec Coinfirm, une société londonienne spécialisée dans la réglementation pour les actifs numériques, afin de tenter de prouver que sa cryptomonnaie XRP respecte les normes anti-blanchiment du GAFI.

> Ripple va investir jusqu’à $50M dans MoneyGram

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*