Accueil Plus de 7 000 emplois chez IBM pourraient être remplacés par l’IA d’ici 5 ans
Toute l'actualité

Plus de 7 000 emplois chez IBM pourraient être remplacés par l’IA d’ici 5 ans

Charles Ledoux
ibm-ia
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Selon le PDG d’IBM, l’intelligence artificielle pourrait remplacer de nombreux postes au sein de la société. D’ici 5 ans, le dirigeant estime que plus de 7 000 emplois seraient concernés sur les fonctions de back-office.

Une réduction des effectifs de 30 % en back-office !

Si l’on en croit les dernières déclarations d’Arvind Krishna, l’intelligence artificielle pourrait permettre à sa société de se séparer de 30 % des salariés de l’entreprise sur des postes n’ayant pas de contact direct avec la clientèle. Dans le monde de l’entreprise, l’intelligence artificielle a un véritable potentiel de game-changer. Pour le meilleur, comme pour le pire.

Dans une interview accordée à Bloomberg, Krishna précise que les postes concernés sont surtout ceux du back-office, au sein de départements comme les ressources humaines ou la comptabilité. Au sein de nombreuses entreprises, ces postes paraissent aujourd’hui extrêmement à risques en ce qui concerne une automatisation par l’IA. Mais avant d’envisager la case des licenciements, IBM songe plutôt à faire une pause dans le recrutement sur ces postes de back-office.

Je pourrais facilement voir 30 % de ces postes être remplacés par l’IA et l’automatisation sur une période de cinq ans.

Lorsque l’on sait que IBM emploie 282 000 personnes dans le monde selon LinkedIn dont 26 000 employés en back-office, 7 800 emplois pourraient être absorbés par l’intelligence artificielle.

cryptonaute twitter

L’IA permet déjà à IBM de faire des économies

Selon certains rapports, l’automatisation qu’offre l’intelligence artificielle aurait déjà permis à IBM d’économiser près d’un milliard de dollars en dépenses commerciales et coûts de maintenance. Et les possibilités qu’offre l’intelligence artificielle semblent aujourd’hui presque illimitée pour l’entreprise américaine.

De l’aveu du PDG lui-même, bien que certains postes puissent être absorbés par l’IA, les fonctions de ressources humaines nécessitant un jugement humain ne risquent pas d’être menacées par l’intelligence artificielle d’ici les 10 prochaines années.

L’IA : un destructeur d’emplois massifs ?

Chez IBM comme ailleurs, la question mérite d’être posée. De l’aveu de nombreux experts, il est aujourd’hui encore trop difficile de se prononcer définitivement. Si l’IA risque inévitablement de restructurer le marché de l’emploi, a t’elle le potentiel pour laisser les humains sans travail à une très grande échelle ?

Une récente étude menée aux États-Unis tend à montrer que 62 % des interrogés estiment que l’intelligence artificielle aura un “impact majeur” sur leur lieu de travail au cours des 20 prochaines années. Pour beaucoup, il s’agit du point de départ d’une certaine méfiance voir d’une crainte à l’égard de l’IA. L’enquête tend également à montrer que les employés les plus qualifiés sur le plan technologique sont moins méfiants.

Pour d’autres comme le développeur blockchain Salman Arshad, l’intelligence artificielle ne serait rien d’autre qu’un outil. Si elle va changer les méthodes de travail, notamment chez les développeurs, Arshad estime que l’IA va surtout apporter des gains spectaculaires de productivité et d’efficacité.

ChatGPT et les outils d’IA sont une bénédiction ; ils ne sont pas nos ennemis et ne sont pas là pour mettre fin à la carrière d’un développeur.

Un avis que semble également partager d’autres développeurs, à l’image de Syed Ghazanfer qui estime que le bon cocktail productif réside essentiellement dans la combinaison entre l’intelligence humaine et artificielle. Si la question des suppressions de postes massif est évidemment à l’ordre du jour, certains observateurs estiment que cette technologie pourrait aussi permettre de créer de nouvelles opportunités d’emplois pour les humains.


Source : Cointelegraph


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram