Accueil Comment Jouer au Poker en Ligne ? Règles, Stratégies et Conseils
Jean-Sébastien Rouy

18+. Jouez toujours responsablement. Nos contenus n’ont pas valeur de conseil en jeu ou pari. Les jeux d’argent peuvent être addictifs et vous faire perdre votre capital. Vous pouvez contacter Joueurs Info Service au 09 74 75 13 13 si vous avez besoin d’aide. Notez aussi que nous recevons une rémunération via certains liens de cette page, mais que tout fournissons toujours de l’information objective et analytique, selon nos propres tests.

Vous souhaitez jouer au poker en ligne, mais vous ne savez pas par où ni comment commencer ? Découvrez nos guides sur le poker pour débuter facilement et en toute sécurité.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment jouer au poker et comment regrouper les connaissances nécessaires pour pouvoir pratiquer un jeu gagnant. Grâce à une solide expérience d’une dizaine d’années dans le milieu du poker en ligne et live, j’ai élaboré ce guide afin d’orienter les joueurs débutants vers la bonne approche d’apprentissage. Depuis plus de 10 ans, j’ai participé à de nombreux tournois live dans le monde entier, mais aussi joué des milliers de tournois online.  

En effet, le poker est un jeu complexe et vous aurez besoin d’être guidé dans vos premiers pas pour pouvoir mettre la main sur du contenu adapté aux débutants, et ainsi ne pas griller d’étapes dans votre apprentissage. Vous retrouverez les règles poker carte de base, des conseils pour bien débuter, ainsi que des conseils concernant la stratégie générale du jeu.

  • Icon Populaire
Notre choix n°1

150% de bonus de dépôt jusqu'à 2000$ sur le poker

10/10
Revue à venir
20₮
Dépôt min.
2-24 heures
délai de retrait

Jusqu'à 50€ pour un dépôt de 10€

9.7/10
Revue à venir
10€
Dépôt min.
3-4 jours
délai de retrait

Un bonus de 100% jusqu'à 250€ sur le 1er dépôt

9.6/10
Revue à venir
15€
Dépôt min.
1-5 jours
délai de retrait

Bonus de bienvenue poker allant jusqu'à 490€

9.3/10
Revue à venir
20€
Dépôt min.
2-4 jours
délai de retrait

Jusqu'à 250€ de bonus de bienvenue + 2 tournois poker offerts

9.1/10
Revue à venir
10€
Dépôt min.
1-5 jours
délai de retrait
Sommaire

Divulgation de l’annonceur 

Afin d’être le plus transparent possible, Cryptonaute tient à informer ses lecteurs des partenariats rémunérés qu’il entretient avec les différents sites de poker en ligne mentionnés sur cette page. Bien évidemment, nos analyses sont objectives et se basent sur les compétences de notre rédacteur expert.

Comment jouer au poker en bref 

Pour bien débuter au poker, voici quelques points à respecter lors de votre apprentissage :

  • Se former correctement avant de se lancer sur les tables de poker.
  • Connaître les concepts de base en consultant du contenu de qualité (Youtube, plateformes de formation…). 
  • Choisir un format de jeu (tournois, cash game, sit & go), et s’y tenir. 
  • Définir clairement votre budget alloué au poker.
  • Mettre en place une solide gestion de bankroll.

Les règles de base du poker en ligne

Le poker se joue avec un jeu de cartes et propose plusieurs variantes différentes. Ci-dessous, nous allons développer plusieurs points qui vous permettront d’y voir plus clair et de commencer à comprendre quelques notions principales du jeu. 

Le but du jeu : comment gagner au poker

Au poker, le but du jeu est de former la meilleure combinaison de 5 cartes entre les cartes que nous possédons, et celles disponibles sur le tapis que le croupier va révéler au fur et à mesure d’un coup. Les trois tours de mise (streets) sont Flop, Turn et River. 

poker texas hold'em

Pour remporter un coup de poker, vous devrez réaliser la meilleure combinaison possible et ainsi battre votre ou vos adversaires présents dans la partie. Une partie peut durer de nombreuses heures, et celle-ci peut contenir plusieurs dizaines, voir centaines de coups de poker. Si vous jouez en tournois, le but est de remporter tous les jetons de vos adversaires pour tenter d’arriver premier au classement général et ainsi remporter la plus grosse part du prizepool. À noter que les jetons n’ont aucune valeur monétaire en tournois. Seule une belle place au classement vous permettra d’atteindre les places payées et donc de gagner de l’argent. 

En cash game, c’est un peu différent. La partie ne se termine jamais et aucun classement n’est réalisé. Les jetons ont une valeur monétaire et le but du jeu est de réussir à prendre le plus d’argent possible à ses adversaires. Les joueurs peuvent quitter la partie à tout moment et aller encaisser leurs gains quand ils souhaitent arrêter de jouer (contrairement aux tournois). Je rappelle que les règles poker débutant du jeu sont identiques entre les tournois et le cash game, ce sont juste deux formats différents. Dans les tournois, les joueurs sont obligés d’être éliminés, ou de remporter le tournoi pour arrêter de jouer. 

Les différentes positions à la table

Lorsque l’on débute, on ne prête souvent aucune attention à notre position à la table et c’est une énorme erreur. En effet, la position de chaque joueur est définie d’un coup de poker à l’autre par le bouton, qui est un jeton placé devant un joueur et qui se déplace d’un cran de droite à gauche, définissant ainsi les positions de chaque participant pour le coup à venir. 

Quelle est la position idéale au poker ?

Pour bien comprendre le principe de la position à une table de poker, retenez que la situation idéale est de se trouver au bouton. En effet, cette position vous donnera l’opportunité de prendre une décision en ayant vu tout le monde jouer avant vous, ce qui est un avantage stratégique énorme, que ce soit avant le flop, mais aussi après le flop.

Cependant, si le bouton est la meilleure position pour démarrer un coup de poker, d’autres positions sont aussi avantageuses. Par exemple, être au Cut-off, c’est-à-dire se trouver à la droite du bouton, est une position qui vous permettra également de voir un grand nombre de joueurs jouer avant vous. 

Les blinds

En ce qui concerne les blinds, ce sont des mises obligatoires qui permettent de lancer le premier tour de mise avant le flop. La petite blind se trouve à la gauche du bouton, suivie de la grosse blinde. Les blinds sont définies à l’avance en cash game et n’augmentent généralement pas. En revanche, elles augmentent régulièrement en tournois afin de créer une dynamique de jeu évolutive (pour éviter les parties trop longues). À noter que la petite blind représente rigoureusement la moitié de la grosse blind. 

Afin d’imager et mentionner les différentes positions à la table de poker, voici une illustration très simple qui vous permettra de connaître le nom exact de chaque position.

 

Lorsque vous êtes dans les blinds, non seulement vous devez placer votre mise obligatoire avant de recevoir vos cartes, mais il s’agit également des pires positions au poker. En effet, après le flop, vous serez le premier à parler, et vous devrez prendre une décision depuis une position difficile, sans connaitre les intentions des autres joueurs qui joueront après vous. 

Comprendre les mains et les combinaisons de cartes 

Au poker, vous devrez réaliser plusieurs combinaisons entre les cartes que vous avez en main et les 5 cartes visibles par tous au milieu de la table. Pour pouvoir mieux comprendre les différentes combinaisons et comment les créer, analysons les une par une, de la moins forte à la plus forte combinaison. Attention, mes explications sont basées sur la plus populaire des variantes de poker, à savoir, le No Limit Hold’em

La paire

La paire est une combinaison de deux cartes. Par exemple, si vous possédez un As et un Roi entre les mains, et que le flop vient As-2-7, vous aurez donc réalisé une paire d’As. La paire est la combinaison la plus faible au poker après la “high card”, et peut donc être trouvée assez fréquemment sur le board, soit 43 % du temps.  

La double paire

Imaginons que vous avez un As et un Roi dans votre main. Si vous découvrez un flop sur lequel apparait As-8-Roi, alors vous aurez réalisé une double paire. Cette combinaison s’obtient nettement moins souvent qu’une paire, soit 23 % du temps, et ne bat qu’une carte haute ou une simple paire. 

À noter que si le flop révèle 8-8-As, alors vous possédez une double paire également puisqu’une paire est déjà présente sur le flop. Avec votre paire d’As, vous avez donc obtenu une double paire AS et 8. Mais attention, si vous profitez de la paire de 8 déjà présente sur le tableau, les autres joueurs aussi !  

brelan

Le brelan

À partir de cette combinaison, les choses deviennent plutôt sérieuses. Le brelan est une combinaison de trois cartes identiques (trois Rois, trois Valets etc…). Si vous détenez deux 8 dans votre main, alors vous aurez réalisé un brelan si le tableau affiche par exemple Roi-2-7-Valet-8. Aussi, vous faites un brelan si vous possédez 8-7 et que le flop affiche 8-8-Roi. 

Pour toucher un brelan, il faudra se montrer relativement patient car vous pourrez avoir la chance de le trouver environ 4.80 % du temps

La quinte

En comparaison des combinaisons précédentes, la quinte se forme avec 5 cartes et est relativement difficile à toucher. Pour réaliser une quinte, vous devrez obtenir 5 cartes qui se suivent. Par exemple, si vous possédez 10-Valet et que le flop vient 7-8-9, alors vous venez d’avoir une quinte. Notez bien que vous n’êtes pas obligé d’utiliser vos deux cartes pour former une quinte. En effet, vous pourriez tout à fait avoir 6-9, et voir un flop 10-Valet-Dame-Roi, en ce cas vous avez également une quinte ! 

La quinte est clairement l’un des jeux les plus forts au poker, et vous pourrez en moyenne la toucher 4.60 % du temps

La couleur

La couleur se compose de 5 cartes du même signe comme les trèfles par exemple. Attention, les débutants ont souvent tendance à croire qu’une couleur est le fait d’avoir 5 cartes rouges ou noires. Or, pour réaliser une couleur, il ne s’agit pas d’avoir formé une combinaison de 5 cartes rouges, mais bien de posséder 5 cartes du même signe.

Par exemple, si vous détenez 10 et Dame de cœur, alors vous obtiendrez une couleur si le flop donne 7-3-4 de cœur. Comme la quinte, vous pourrez tout à fait réaliser une couleur avec une seule des deux cartes que vous avez en main. 

Statistiquement, vous aurez la chance de toucher une couleur environ 3 % du temps

Le Full

Nous arrivons dans le top 4 des mains les plus fortes du poker. Pour retenir facilement ce qu’est un full, souvenez-vous qu’il s’agit de combiner un brelan avec une paire. En effet, si vous avez en main Roi-Dame et que le flop affiche 2-Roi-7-Roi-Dame, alors vous venez de toucher un “full aux Rois par les Dames”. Dans cette combinaison, on voit bien que nous possédons un brelan de Rois, mais aussi une paire de Dame. Nous pourrions également avoir touché un full en ayant deux Rois en main sur un flop Roi-7-7. Vous avez donc un brelan de Rois, et bénéficiez aussi de la paire de 7 qui est commune à tous. 

À noter que le full pourra être obtenu environ 2.50 % du temps

Le carré

Cette combinaison parait facile à détenir, mais en réalité, il est très difficile de pouvoir obtenir un carré. Comme son nom l’indique plutôt clairement, il s’agit de réunir 4 cartes identiques comme le Roi de trèfle, le Roi de cœur, le Roi de pique et enfin le Roi de carreau. Il est assez rare de réaliser une telle combinaison, mais si cela vous arrive, alors sachez que vous aviez 0.16 % de chance de pouvoir toucher ce jeu très fort. 

La quinte flush

Il s’agit du deuxième jeu le plus fort au poker. Pour constituer une quinte flush, alors vous devrez réunir 5 cartes qui se suivent, et de la même couleur. Par exemple, si vous avez entre vos mains 5 et 6 de cœur, et que le flop vous montre 7-8-9 de cœur, alors vous venez de décrocher l’un des meilleurs jeux que l’on puisse avoir au poker. Les statistiques indiquent qu’un tel jeu se compose 0.31 % du temps. Même si vous êtes un joueur régulier, vous pourriez bien ne voir qu’une seule fois ou même pas du tout ce jeu de l’année. 

La quinte flush royale

La quinte flush royale est la combinaison la plus forte au poker. Beaucoup de joueurs réguliers n’ont jamais eu la chance de la toucher, et ce, pour une bonne raison. En effet, les probabilités montrent que vous avez 1 chance sur 649740 de pouvoir toucher cette combinaison très rare.

La quinte flush royale, c’est 5 cartes qui se suivent, de la même couleur (signe), et qui démarre à partir du 10. Par exemple, vous détenez 10 et Valet de cœur, et le flop révèle Dame-Roi-As de cœur. En somme, la quinte flush royale est presque identique à la quinte flush, sauf qu’elle doit obligatoirement commencer à partir du 10, jusqu’à l’As. 

Comprendre les types de paris

Au Texas Hold’em, comme dans toutes les autres variantes, il existe différentes sortes de paris. Par exemple, la mention “No Limit” précise que les montants des mises et relances ne sont pas plafonnées. Chaque joueur peut miser aussi cher qu’il le souhaite, à condition bien évidemment que le joueur ait un tapis suffisant devant lui. Le No Limit est le type de paris le plus populaire au poker car il permet des renversements de situation parfois spectaculaires ! 

À l’inverse, le terme “Limit” définit un système qui ne permet pas aux joueurs de pouvoir miser aussi cher qu’ils le souhaitent. En Limit, les mises et les relances effectuées par les joueurs doivent obligatoirement ne pas dépasser la taille du pot. Dans une partie de Limit Hold’em par exemple, il n’y a toujours que deux choix possibles : suivre le montant de la dernière mise, ou relancer d’un montant plafonné. 

Des parties de Fixed Limit peuvent aussi être organisées. À la différence d’une partie de Limit, ce type de jeu impose de définir une limite de mise spécifique pour chaque partie et à chaque tour d’enchères. 

Comment jouer au poker : déroulement d’une partie

Nous allons prendre l’exemple d’une partie de No Limit Hold’em qui est la variante la plus populaire dans le monde. Pour pouvoir analyser le déroulement d’une partie, nous prendrons comme exemple une partie de cash game avec des blinds 1 € / 2 €.

Certaines parties peuvent être jouées à 9 ou 6 joueurs selon le nombre de participants présents. Sur internet, il est même possible de jouer du cash game en tête-à-tête contre les meilleurs joueurs du site. 

Les blinds

Dans un premier temps, une partie de cash game débute par l’annonce des blinds. En cash game, les blinds n’évoluent pas au fur et à mesure du temps comme en tournois, mais les joueurs peuvent tout de même se mettre d’accord pour augmenter les blinds au cours de la partie.

Ensuite, le bouton est assigné aléatoirement à un joueur afin de définir qui sera de petite et de grosse blind. Par la suite, la partie peut démarrer et le croupier peut distribuer la première main de poker. 

Dans un coup de poker, avant le flop, c’est au joueur situé à la gauche de la grosse blind (UTG) de commencer à jouer. Dans la foulée, chaque joueur exprimera sa décision à haute voix et aura le choix entre checker, miser, payer, ou encore relancer.

Le flop

Une fois que le tour de mise est terminé et que tout le monde a suivi le relanceur initial en investissant le même nombre de jetons dans le pot, alors le croupier peut distribuer la première street appelée le flop.

Le croupier révèle alors trois cartes communes, et c’est à la petite blind (joueur à la gauche du donneur) d’ouvrir les festivités. Le joueur aura le choix entre checker ou miser. Une fois que tous les joueurs de la table ont parlé et se sont alignés sur le prix à payer pour voir la prochaine carte, alors la street suivante (la turn) peut être distribuée. 

La river

Après un tour de mise sur la turn, vient la river qui permettra aux joueurs de réaliser un dernier tour de mise avant de passer à l’abattage des cartes. Lors de l’abattage, les joueurs montrent leur jeu, et c’est donc le joueur ayant la meilleure combinaison de 5 cartes qui remporte le pot. Le gagnant encaisse ses jetons, tandis que le croupier se prépare déjà à redistribuer les cartes pour jouer un nouveau coup de poker. 

Ci-dessus, j’ai pris une partie de cash game en No Limit Hold’em pour exemple, mais il existe bien d’autres formats (tournois, sit & go, go fast…) et variantes (Omaha, Stud, Limit Hold’em), que nous verrons par la suite. 

Les règles de mise et les différentes options  

Lors d’un coup de poker, vous aurez le choix entre checker, payer, miser ou encore relancer, en fonction de ce que les joueurs ont fait avant que ce soit votre tour. Analysons ensemble les règles de mise ainsi que les différentes options qui s’offrent à vous lors d’un coup de poker. 

Checker

Checker signifie “passer son tour”, c’est-à-dire qu’aucun joueur n’a misé avant vous, et vous souhaitez donc checker pour ne pas avoir à mettre de l’argent dans le pot, tout en tentant d’aller voir une carte gratuite (turn ou river). Il est important de comprendre que checker est une option envisageable uniquement lorsqu’aucun joueur n’a misé avant vous sur le tour de mise en cours. 

Payer

Lorsqu’un joueur parlant avant vous a décidé de mettre de l’argent dans le pot, que ce soit avant ou après le flop, vous serez obligé de payer le montant annoncé par votre adversaire pour pouvoir continuer à voir les streets suivantes (flop,turn ou river). Bien évidemment, vous pouvez aussi décider de vous coucher en rendant vos cartes au croupier, si vous estimez avoir très peu de chance de remporter ce coup. 

Miser

Si personne avant vous n’a misé d’argent dans le pot, vous pouvez tout à fait prendre l’initiative en investissant un montant d’au moins deux fois la grosse blind. Par exemple, si vous jouez une partie de cash game 1 € / 2 €, alors vous devrez au minimum miser 4 € dans le pot. La plupart du temps, une mise standard sera de 2 à 3 fois la grosse blind préflop. Après le flop, pour être cohérent stratégiquement, la taille de la mise doit être choisie en fonction de la taille du pot, mais le minimum sera toujours de deux fois le montant de la grosse blind. 

chips de poker empilés

Relancer

La relance est une option qui vous permettra d’être agressif en mettant un maximum de pression à vos adversaires. Si un joueur a misé avant vous, alors vous avez tout à fait le droit de le relancer, c’est-à-dire de miser deux fois plus cher (au minimum) que sa mise initiale. Cependant, assurez-vous d’avoir un gros jeu entre les mains pour ne pas perdre un pot énorme lors de l’abattage. 

Se coucher ou faire tapis

En dehors des options citées plus haut, vous aurez également la possibilité d’abandonner le coup en vous couchant face à une mise si votre jeu à peu de chance de s’améliorer d’ici la river. À l’inverse, vous pouvez aussi mettre un maximum de pression à vos adversaires en annonçant “all-in”, c’est-à-dire déplacer l’ensemble de vos jetons au milieu de la table. Votre adversaire devra donc payer le montant de l’intégralité de votre tapis pour continuer le coup, ou aller à l’abattage.

Les règles spéciales

Comme dans la plupart des jeux, des règles poker permettent de palier aux situations qui risqueraient de mettre en péril l’équilibre du jeu. Découvrons ensemble ces quelques situations importantes à connaître.  

Le split

Parfois, au poker, il est possible que deux joueurs ou plus se retrouvent à l’abattage avec un jeu identique. Par exemple, si deux joueurs possèdent chacun une paire de 8 en main, alors les deux joueurs devront partager le pot à l’abattage. En cas d’égalité, il est normal que les deux joueurs récupèrent une part équitable du pot. Si d’autres joueurs avaient investi dans le pot en début du coup, puis se sont couchés, alors les deux joueurs montrant le même jeu à l’abattage se partageront l’argent de ces joueurs.  

Les sides pots

L’idée du side pot n’est pas toujours facile à saisir pour les débutants. Imaginez que vous êtes préflop avec un très bon jeu et que tous vos adversaires se sont couchés, sauf deux joueurs. Disons que l’un des deux joueurs décide de faire all-in, pour 1000 jetons au total. Si le deuxième joueur décide de payer le tapis de son adversaire avec un stack de 1500 jetons, il lui restera alors 500 jetons pour continuer à jouer le coup avec vous. 

Si vous décidez de payer à votre tour et que vous possédez 2000 jetons, alors un side pot va se créer puisque le premier joueur ayant fait tapis ne pourra bien évidemment pas espérer remporter plus de 3000 jetons au total (soit 3x son tapis) en cas de victoire. Un side pot de 3000 jetons va donc se créer et sera mis de côté en attendant la fin du coup. Vous allez donc continuer de jouer le coup normalement contre le deuxième joueur, tout en faisant encore grossir le pot au fur et à mesure des différentes streets.

Au final, si le premier joueur à tapis remporte le coup, alors il gagne uniquement le side pot de 3000 jetons. Du coup, vous vous disputerez le reste du pot avec votre adversaire, et c’est celui qui aura la meilleure combinaison qui remportera l’argent restant (correspondant aux mises flop, turn et river). Par contre, si vous remportez le coup en ayant une meilleure combinaison que vos deux adversaires, alors vous remportez l’intégralité du pot (side pot compris). 

Le all-in

En No Limit Hol’dem, vous avez la possibilité d’envoyer l’intégralité de votre tapis au milieu de la table après une mise ou une relance de votre adversaire. Si vous êtes payé par un joueur, alors le croupier révèle les cartes du flop jusqu’à la river sans réaliser de tour de mise standard, puisque vous n’avez plus de jetons devant vous (tout est au milieu de la table). En général, lorsqu’un joueur est all-in et qu’il est payé par un autre, les deux joueurs retournent leurs cartes et assistent à l’abattage rapide du flop, de la turn et de la river. 

À noter que vous n’êtes pas obligé de faire all-in en réponse à une mise ou une relance de vos adversaires. Vous pouvez tout à fait faire tapis sans qu’aucune action ait été entreprise avant vous.

Les variantes principales du poker

Au poker, il existe une multitude de variantes avec des règles très différentes. Je vais donc vous présenter les principales variantes les plus pratiquées dans le monde : 

Le Texas Hold’em

Le Texas Hold’em est la variante la plus populaire et la plus jouée dans le monde à l’heure actuelle. Sa version No Limit est utilisée pour les championnats du monde à Las Vegas tous les ans. Chaque joueur reçoit 2 cartes au début du coup et devra réaliser la meilleure combinaison possible avec les cartes ouvertes au centre de la table. Après plusieurs tours de mise (flop, turn, river), vous pourrez procéder à l’abattage de vos cartes pour tenter de battre la combinaison de votre adversaire et ainsi remporter le pot. 

L’Omaha

Le poker Omaha est une variante très proche du Texas Hold’em. Les règles du poker classique sont les mêmes, et les joueurs doivent réaliser la meilleure combinaison possible (de la paire à la quinte flush royale). La seule distinction se fait au niveau du nombre de cartes que les joueurs reçoivent. En effet, en Omaha, les joueurs reçoivent chacun 4 cartes et doivent se servir uniquement de deux d’entre elles pour créer des combinaisons avec les 5 cartes communes. 

Le Stud

Cette variante se joue à 5 ou 7 cartes et se rapproche par certains aspects du Texas Hold’em. Chaque joueur paye une ante avant chaque main, et reçoit ensuite trois cartes, dont deux face cachée et une face visible. Le joueur ayant la carte visible la plus faible paye ensuite le “bring-in”, qui correspond à une sorte de grosse blind, et le tour d’enchère commence par le joueur à la droite de celui-ci. Après chaque tour d’enchère, une carte supplémentaire est distribuée face cachée et à l’issue du dernier tour d’enchère, on procède à l’abattage des mains. Le joueur montrant la combinaison la plus forte remporte le coup. 

Le 5-Card Draw

Également connu sous le nom de poker fermé, le Draw a toujours sa place sur le net en format Limit et pot Limit. Le poker Draw peut être joué avec des antes (chaque joueur paye avant chaque coup une petite somme à mettre au pot), mais aussi avec des blindes comme en Hold’em.

5 cartes sont distribuées à chacun, et après chaque tour de mise, les joueurs encore dans le coup choisissent certaines cartes de leurs mains pour les échanger et en recevoir de nouvelles. Les cartes défaussées ne peuvent évidemment pas être redistribuées. Après ce “draw”, un deuxième et dernier tour d’enchères a lieu, puis on procède à l’abattage. 

Les tournois

Le tournoi est un format de jeu compétitif qui va permettre à plusieurs centaines de joueurs de s’affronter pour la première place. Chaque participant doit payer au préalable son inscription au tournoi, permettant ainsi de construire un prizepool pour récompenser financièrement les joueurs. Ces derniers devront atteindre les places payées qui se situent généralement autour du top 15 %. Par exemple, si un tournoi compte 100 participants, alors vous devrez atteindre le top 15 des joueurs restants pour pouvoir prétendre à un gain. 

tournoi de poker

L’échelle des gains est bien évidemment progressive. Ainsi, plus vous vous rapprochez de la table finale et de la première place, et plus les gains remportés augmentent. Les tournois de poker permettent d’élaborer des classements et de pouvoir élire un champion comme sur le circuit Wpt (World Poker Tour), EPT (European Poker Tour), ou encore les prestigieux WSOP (World Series of Poker). 

La particularité du tournoi réside essentiellement dans la notion de “structure”. Lors d’un tournoi, les blinds augmentent régulièrement (15,20,30 minutes), permettant ainsi d’instaurer une sorte de rythme aux joueurs. Vous devrez donc gérer ses augmentations et veillez à ce que votre tapis ne se laisse pas dépasser par la structure.

Imaginez que vous ayez un tapis de 100.000 jetons. Si la structure est rendue aux blinds 25.000 / 50.000, alors votre tapis ne représente plus que deux grosses blinds, soit plus que deux orbites de jeu pour trouver une main correcte et tenter de doubler votre stack ! Accessoirement, l’augmentation des blinds permet aussi aux organisateurs de pouvoir mieux gérer et prévoir les fins de tournois. 

Joueur débutant vs joueur pro : quelles différences ?

La différence entre un joueur amateur et professionnel se situe clairement au niveau des compétences techniques et mentales. Le poker est un jeu complexe qui nécessite de nombreuses heures de pratique pour pouvoir acquérir des réflexes et gagner de l’argent sur le long terme. Pour devenir professionnel, il est nécessaire d’étudier tous les aspects du jeu, de connaître la théorie sur le bout des doigts, et d’avoir un mental d’acier pour pouvoir encaisser les mauvaises périodes.  

Le joueur débutant aura tendance à ne pas sélectionner rigoureusement ses mains de départ, tandis qu’un joueur professionnel aura travaillé de nombreuses heures sur la théorie du poker, et notamment en apprenant par cœur les éventails de mains à jouer en fonction des différentes positions à la table. Le non-initié ne calculera jamais les cotes du pot ou même son équité, alors que le professionnel arrivera tout de suite à savoir (via les mathématiques) si la somme qu’il doit payer lors d’un coup en vaut la peine (par rapport aux chances d’améliorer sa main). 

Globalement, le joueur professionnel aura plus conscience du long terme et cherchera toujours à prendre les meilleures décisions possibles pour maximiser son EV (Expected Value). Le joueur amateur, voir débutant, jouera toujours beaucoup trop de mains et ne prendra pas vraiment le long terme en considération. Néanmoins, des amateurs éclairés arrivent tout à fait à progresser via du contenu de qualité et parfois, certains d’entre eux réalisent de très belles performances sur les tournois live. Depuis quelques années, le niveau moyen augmente puisque de nos jours, le joueur amateur à de plus en plus accès à du contenu pédagogique.

Comment apprendre à bien jouer au poker ? 5 conseils et astuces d’un pro

Pour vous permettre d’apprendre correctement le poker règle du jeu et de partir sur de bonnes bases, voici quelques conseils que vous pouvez appliquer pour bien démarrer : 

Choisir le bon format de jeu

Au poker, il existe plusieurs formats de jeu comme les tournois, le cash game, ou encore les sit & go. Il s’agit des mêmes règles du jeu, mais la stratégie pour être gagnant sur chacun des formats sera complètement différente. Je vous recommande donc vivement de choisir un format sur lequel vous êtes particulièrement à l’aise, et de l’étudier en profondeur. Ne vous éparpillez pas en passant d’un format à l’autre sans connaître les stratégies gagnantes.

Bien définir son budget

Avant de se lancer, il est primordial de définir un budget poker qui vous permettra d’absorber les mauvaises périodes, tout en jouant de manière sereine. Choisissez les limites sur lesquelles vous allez jouer, et adaptez votre budget en conséquence. Le but étant de réaliser un premier dépôt, et de ne plus avoir à redéposer d’argent dans le futur.

Si vous jouez en tournois, la règle poker de bankroll management préconise d’avoir 100 buy-ins de côté pour la limite que vous allez jouer. Par exemple, si vous envisagez de jouer des tournois à 1 €, alors vous devrez posséder au minimum 100 € sur votre compte poker. En cash game, vous pouvez vous permettre d’être un peu moins rigoureux, et 50 buy-ins pourront suffire. 

Sélectionner rigoureusement ses mains de départ

Lorsque l’on débute au poker, on a souvent tendance à jouer beaucoup trop de mains. La base d’une stratégie gagnante qui permet de pouvoir s’en sortir sur n’importe quel format et de choisir ses mains en fonction de notre position à la table. Pour cela, je vous recommande vivement de vous procurer des tableaux proposant des ranges de mains, et de les apprendre par cœur. Ces tableaux vous permettront de savoir quelles mains jouer dans toutes les positions. Voici un exemple : 

Maîtriser le vocabulaire poker

Si vous recherchez du contenu pour progresser sur internet, vous allez vite vous rendre compte qu’il existe un véritable jargon technique parmi les règles du poker. Pour comprendre la stratégie et progresser via du contenu pédagogique, vous devrez vous renseigner sur les termes importants afin d’en connaître la signification. Sur internet, il existe des “dictionnaires” qui vous permettent d’assimiler toutes les expressions du poker. Cette étape est obligatoire pour pouvoir bien comprendre la stratégie générale. 

Jouer plusieurs tables simultanément

Au poker, la part de chance est relativement très présente. Pour cette raison, on considère qu’il est impératif de jouer beaucoup de parties afin de pouvoir “lisser” cette part de chance. Pour simplifier, si vous jouez un jeu gagnant, alors vous allez prendre les bonnes décisions la plupart du temps. Et sur le long terme, vous pourrez ainsi générer de l’argent régulièrement.

Il est donc primordial de jouer plusieurs tables lorsque vous jouez en ligne afin d’absorber cette part de chance et d’atteindre plus vite le long terme. En tournois, on considère que le long terme est atteint après 1500 voir 2000 tournois. Démarrez donc en jouant une ou deux tables, puis augmentez au fur et à mesure. À noter qu’en live, il est quasiment impossible d’atteindre le long terme car on ne peut jouer qu’une seule table à la fois.

Où et comment apprendre à jouer au poker en ligne ? Top 5 casinos en 2024

Je vais maintenant vous présenter plusieurs sites de poker en ligne et les comparer afin de vous permettre d’accéder aux informations importantes directement. J’ai particulièrement apprécié CoinPoker, mais tous sont fiables et réglementés. 

Ressources poker Bonus  Régulation  Note /5
CoinPoker FAQ, guides sur les formats et variantes  150 % jusqu’à 2000 €  Licence de paris sportifs, Blockchain  4.8 
Pokerstars  Tutoriels, FAQ, poker school  100 % jusqu’à 100 € ANJ 4.7
Winamax Poker school, vidéos, tutoriels, FAQ 100 % jusqu’à 250 € ANJ 4.7 
Party Poker FAQ, tutoriels  100 % jusqu’à 490 € ANJ 4.5
Unibet FAQ, tutoriels  100 % jusqu’à 250 € ANJ 4.3

Les ressources en plus pour débuter au poker, selon un pro 

Lorsque j’ai commencé le poker en 2008, il n’y avait aucun contenu disponible sur internet, ou très peu. J’ai donc débuté en lisant des livres poker parlant des statistiques, de la technique, ou encore du mental à avoir pour performer au poker. 

Aujourd’hui, en 2024, il est très facile de trouver des informations sur la stratégie grâce à des plateformes comme Pokerpro.fr, Spin Elite, ou encore Kill Tilt et Club Poker. Il est aussi très important d’échanger avec d’autres joueurs, afin de pouvoir avoir des avis sur notre jeu et les mains que nous avons jouées lors de nos parties. Sur Club Poker par exemple, vous trouverez des centaines de passionnés qui se feront un plaisir de répondre à vos interrogations via un forum de discussion.  

Il est aussi très intéressant d’aller sur Youtube, car de nombreuses chaînes se spécialisent dans la formation poker règle comme Nuts’r, Zchance 44, Club Poker, ou encore Kill Tilt. Twitch est aussi une bonne alternative pour regarder des joueurs et s’imprégner des stratégies gagnantes. Il est important de rappeler que le mimétisme occupe une part conséquente de l’apprentissage au poker. Ainsi, en regardant des joueurs sur Twitch, vous pourrez suivre la réflexion d’un joueur lors d’un coup et en apprendre beaucoup sur la stratégie du jeu.

cartes

Enfin, je vous conseille fortement d’investir dans un tracker, qui est un logiciel qui regroupe toutes les parties que vous avez jouées, ainsi que vos statistiques personnelles, vos profits ou pertes, ou encore des informations sur vos adversaires. Cet outil est primordial pour progresser puisque grâce à ça, vous aurez la possibilité de revenir sur les coups que vous avez joués et ainsi réaliser une review objective de votre façon de jouer. Personnellement, j’utilise Xeester qui est un logiciel français très bien conçu. 

Notre méthodologie : comment nous évaluons les sites de poker

Grâce à mon expérience, je sais maintenant juger très rapidement de la qualité d’un site et de ses ressources pour progresser au poker. Néanmoins, je continue de m’appuyer sur une méthodologie simple mais bien rodée, qui vous permettra à vous aussi de savoir si tel ou tel site mérite votre attention. 

  • J’analyse dans un premier temps la poker school du site. Ainsi, je regarde si des vidéos sont réalisées par des joueurs compétents.
  • Parfois, un tracker est intégré sur certains sites. Je vérifie donc que la plateforme sur laquelle je m’apprête à m’inscrire en possède. 
  • Je m’assure que le site est régulé par l’ANJ. Si c’est le cas, vous pouvez être certain de la fiabilité du site.
  • Je vérifie que le bonus annoncé est correct et que le site le respecte.
  • Je m’assure que la plateforme met en place une politique de jeu responsable (auto-exclusion, limitation du temps de jeu…)

Ma conclusion :  apprendre comment jouer au poker n’a jamais été aussi simple !

En résumé, prenez le temps de vous former avant de vous lancer sur les tables de poker. En 2024, il existe beaucoup de moyen pour progresser facilement, que ce soit via des plateformes de formation, des chaînes Youtube, ou encore Twitch.

Pour bien débuter, je recommande aux novices de s’inscrire sur CoinPoker, qui est un site de poker en ligne parfait pour faire ses armes. Par la suite, quand vous aurez acquis de l’expérience et un certain niveau de jeu, je vous conseille vivement de vous adresser à un coach poker qui saura renforcer vos compétences, afin de pouvoir jouer au poker plus cher.

Foire aux questions

Est-il difficile de jouer au poker ?

Non, ce n’est absolument pas difficile. En revanche, si vous voulez performer, vous devrez vous former à la stratégie du poker.

Comment commencer une partie de poker ?

Il suffit de se rendre dans un casino proche de chez vous, ou de vous inscrire sur un site de poker en ligne afin de jouer des parties de cash game, de tournois, ou encore des sit & go.

Où apprendre le poker ?

En ligne, il existe des forums mais aussi des plateformes spécialisées dans la formation poker.

Comment être imbattable au poker ?

Il est impossible d’être imbattable au poker puisqu’une part de chance subsiste. Néanmoins, si vous étudiez la technique et la stratégie du jeu, vous pourrez devenir très dur à jouer pour vos adversaires.

Quelles mains jouer au poker ?

De manière générale, privilégiez des combinaisons de cartes de même couleur et si possible, rapprochées (comme Dame-Valet de cœur par exemple).

Quelle est la meilleure position au poker ?

Le bouton est clairement la meilleure des positions puisque vous aurez la chance de voir l’ensemble de vos adversaires jouer avant vous. Vous pourrez donc agir en conséquence.

Quelle est la probabilité de gagner au poker ?

Au total, on estime que 3 à 5 % des joueurs sont gagnants sur le long terme à ce jeu.

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute ? À propos de l’auteur Jean-Sébastien

Cryptonaute est une plateforme se consacrant à la pédagogie en rapport avec la finance, et propose des guides ainsi que des tutoriels vidéos pour mieux comprendre les investissements en bourse et autres sujets financiers. Le contenu présent sur le site est rédigé exclusivement par des rédacteurs experts qui apportent des réponses fiables à ses lecteurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés. 

En tant que rédacteur expert en jeux d’argent et plus particulièrement de poker en ligne, j’ai choisi Cryptonaute pour mettre mes connaissances de joueur semi-professionnel au service de ses lecteurs. Depuis plus de 10 ans, j’ai pu acquérir de nombreuses compétences sur le circuit poker, que ce soit online ou en live.

Avis de non-responsabilité en matière de risques

18 +. Jouez et pariez toujours de manière responsable. Cet article ne constitue pas un conseil de jeu. Les jeux d’argent peuvent créer une dépendance et mener à des problèmes financiers et de l’endettement. Pour obtenir de l’aide, vous pouvez appeler Joueurs Info Service au 09 74 75 13 13.

Jean-Sébastien Rouy

Jean-Sébastien Rouy

Jean-Sébastien Rouy est rédacteur-journaliste chez Cryptonaute. C'est un expert des jeux d’argent qui se consacre à partager ses connaissances et son expertise après de longues années d'expérience dans l'univers du casino et du poker.

Joueur de poker assidu, il prend également part à de nombreux tournois de poker en direct, de la Belgique, à Las Vegas, ou encore à Paris lors d'événements majeurs.

Ayant à coeur de transmettre des conseils stratégiques sur le poker, Jean-Sébastien commence sa carrière de journaliste chez LivePoker en 2022. Là, il publie des interviews de joueurs experts et articles techniques pour le site. Ses acquis dans l'industrie font qu'il peut dorénavant partager les meilleurs conseils et de proposer un contenu adapté aux novices comme aux joueurs plus chevronnés.

Toujours attentif aux dernières tendances de son secteur, Jean-Sébastien se dédie aussi au coaching de l'un des meilleurs joueurs de poker actuels, Fabien Perrot. Un rôle passionnant qui lui permet de par ailleurs de rester à jour stratégiquement et techniquement, et d’être à la pointe de l’information dans un milieu qui évolue en permanence. 

Expertise

  • Poker en ligne, poker en direct
  • Casino et jeux d’argent

Accomplissements

  • Joueur chevronné, présent sur le circuit poker depuis 10 ans
  • De nombreuses rencontres et interviews avec de nombreux acteurs du milieu poker etcasino
  • Solides compétences techniques et stratégiques dans le domaine du poker

Passions

Mise à part sa passion pour le poker, Jean-Sébastien est musicien depuis l’âge de 12 ans et intègre plus tard le milieu professionnel en tant que batteur. Il a eu l’opportunité de travailler avec quelques grands noms du rap comme Nekfeu (Les étoiles vagabondes), ou encore DJ Elite.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram