ActualitésActualités sur BitcoinBanque

Pour sa CBDC, le Canada entend faire mieux que Bitcoin

bitcoin dans un arbre

La Banque Centrale tient compte du débat actuel autour de la consommation d’énergie des cryptomonnaies. Sa future CBDC, assure-t-elle, sera soucieuse de l’environnement.

Le débat autour de la consommation d’électricité des cryptomonnaies, et en particulier de Bitcoin, n’est pas nouveau. Il est cependant revenu sur le devant de la scène suite aux critiques émises par Tesla et Elon Musk.

Le sujet de l’environnement n’est pas propre aux crypto-actifs cependant. Au sein des institutions bancaires, ce thème est également au premier plan. La banque centrale du Canada se veut sans ambiguïté en la matière.

Your capital is at risk.

Pas de dollar canadien numérique, pour le moment

A l’image d’autres banques centrales, elle mène des réflexions autour de l’émission d’une monnaie numérique, un dollar canadien électronique. Certes, celui-ci n’est pas encore d’actualité. Selon son gouverneur adjoint, Timothy Lane, une telle CBDC n’est pas nécessaire pour le moment.

Néanmoins, une caractéristique de cette future CBDC est d’ores et déjà une évidence : son souci de l’environnement. C’est ce qu’affirmait le dirigeant de la banque centrale lors d’une conférence de la chambre de commerce du Canada.

« Cela signifie, bien sûr, que nous n’aurions pas à nous appuyer sur ces méthodes technologiques de minages très consommatrices sur le plan environnemental, comme nous l’avons vu avec les cryptomonnaies », déclare-t-il.

Face à cette défiance naissante à l’égard des cryptomonnaies et de leur consommation d’énergie, la réponse s’organise. Elon Musk participait en début de semaine à une réunion des principaux industriels du minage Bitcoin.

Une CBDC plus verte que Bitcoin et les cryptomonnaies

Ces derniers prévoient d’être plus transparents sur leur bilan énergétique, mais aussi de recourir plus intensément aux énergies renouvelables. Cette solution n’est cependant pas suffisante pour le banquier central.

« Vous pouvez substituer l’énergie propre à l’énergie sale, mais bien sûr, l’énergie propre a aussi d’autres usages », souligne-t-il. Et Timothy Lane de poursuivre. « Si vous utilisez un gigawatt supplémentaire d’énergie propre pour miner du bitcoin, c’est un gigawatt de moins qui est utilisé à des fins utiles. »

L’impression de billets par la banque centrale du Canada n’est cependant pas sans impact ni coût en termes d’énergie. Pour le gouverneur adjoint, il ne représente néanmoins qu’une fraction de la valeur du billet lui-même.

Mais les espèces continuent par ailleurs d’être considérées comme une valeur sûre par les citoyens. Et si les cryptomonnaies venaient à les supplanter ? Alors, la banque centrale estime qu’il lui serait nécessaire d’émettre sa propre monnaie numérique. Le sujet n’est pas d’actualité cependant.

Your capital is at risk.

Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé