Accueil Pourquoi Coinbase a-t-il suspendu ses services de staking dans quatre États américains ?
Plateformes d'échange, Toute l'actualité

Pourquoi Coinbase a-t-il suspendu ses services de staking dans quatre États américains ?

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

coinbase-staking-amérique
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Coinbase vient de retirer le staking pour ses utilisateurs dans quatre États américains suite à son procès l’opposant à la SEC. En effet, les régulateurs du New Jersey, de la Californie, de la Caroline du Sud et du Wiswonsin considèrent que les produits de staking sont des titres financiers.

Coinbase suspend ses services de staking dans quatre États américains

Les services de staking ne sont pour le moment plus disponibles sur Coinbase, une des plateformes d’échange majeures de crypto-monnaies pour les quatre États suivants : le New Jersey, la Californie, la Caroline du Sud et le Wiswonsin pour l’ensemble des clients résidents dans ces derniers.

La raison expliquant une telle décision s’explique par le procès l’opposant actuellement à la SEC sur le fait que l’exchange aurait pu proposer à la vente des titres financiers sans avoir l’autorisation. Or, pour les régulateurs de ces quatre États américains, les produits de staking sont des titres financiers.

Ainsi, c’est le 14 juillet dernier à travers un article de son blog que Coinbase a dû annoncer la suspension de ses services de staking dans les quatre États mentionnés. Pour autant, l’entreprise ne compte pas abandonner son service pour ses clients américains, car elle croit que cela est un droit de pouvoir accéder au staking de ses actifs.

En effet, Coinbase est probablement la société institutionnelle de staking aux États-Unis avec plus de 10 % de tous les Ethereum stakés bien devant Binance ou encore Kraken.

Malgré tout pour l’heure, cette dernière doit se montrer prudente parce qu’en plus de l’action en justice intentée par la SEC à son encontre, dix États américains ont décidé de saisir la justice à propos du fait que les services de staking de Coinbase sont des titres financiers. On retrouve parmi États : l’Alabama, l’Illinois, le Kentucky, le New Jersey, Vermont, Washington, Maryland et bien d’autres.

cryptonaute twitter

Coinbase conteste les législateurs

Seloin Coinbase, les services de staking ne sont pas des titres financiers et ne répondent pas aux critères définis par l’US Securities ou encore le Test Howey. Ainsi, la société maintient que le staking est essentielle pour l’économie dans l’industrie des crypto-monnaies.

C’est un processus essentiel sur bien des blockchains assurant leur sécurité tout en permettant aux transactions de procéder. Aussi, la plupart des blockchains dépendent de ce processus et c’est notamment le cas de celles qui utilisent le mécanisme Proof-of-Stake permettant également de réduire la consommation énergétique de ces nouvelles technologies.

D’après Coinbase, interdire le staking sur le sol américain complètement limiterait la participation des citoyens du pays à participer activement à l’économie des crypto-monnaies, mais pourrait aussi les exposer davantage à des risques en allant chercher des solutions hors du territoire.

Pour rappel, Coinbase n’est pas la seule plateforme d’échange faisant face à des pressions de la SEC et des législateurs concernant le staking, en février dernier Kraken a dû payer une amende de 30 millions de dollars à la SEC et suspendre son service de staking pour ses clients américains.


Source : Beincrypto


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Emmanuel Mounier Expert en Crypto-monnaie

Emmanuel Mounier Expert en Crypto-monnaie

Biographie

Emmanuel est un rédacteur pour Cryptonaute spécialisé dans l'analysé des marchés cryptos, des préventes, de l'iGaming et de l'intelligence artificielle.

Avec une licence en biochimie, il a une approche logique et concise pour analyser les marchés et traiter les différents sujets de l'industrie crypto demandant une approche scientifique.

Trader à ses heures perdues, il a pris l'habitude de sonder le marché crypto aussi bien sous formes d'analyses techniques que de sentiments en sondant les réseaux sociaux.

Gamer depuis sa plus tendre enfance, il a de toute évidence découvert le monde de l'iGaming et des Play-to-Earn étant ainsi en mesure de prodiguer des conseils avisés sur le sujet.

Pour finir, l'intelligence artificielle est un domaine qui s'est ouvert naturellement à lui, puisque très curieux, il codait déjà depuis plusieurs années en Python et s'intéressait au machine learning, ainsi que l'organisation et la collecte des données sous la forme de "scraping" (web crawling). Par conséquent, l'avènement de ces nouvelles technologies couplées à ses connaissances n'ont fait que renforcer son attrait pour le milieu.

Expertise 

  • Analyse du marché crypto (techniquement et sentiments)
  • Expertise dans l'iGaming notamment des jeux en ligne type casino et des Play-to-Earn
  • Fort intérêt pour l'intelligence artificielle avec un background en Python orienté scraping et machine learning

Accomplissements

  • Rédaction de contenu informatif dans le domaine des crypto-monnaies, iGaming et prévention de la sécurité pour les débutants
  • Suivi et traitement de l'actualité crypto, intelligence artificielle et gaming

Publications

Éducation

  • Université des sciences et technologie de la Réunion

Autres

  • Plus de 1000 articles à son actif concernant les crypto-monnaies et le Web3
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram