Accueil La société de garde de cryptomonnaies Prime Trust se déclare finalement en faillite
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

La société de garde de cryptomonnaies Prime Trust se déclare finalement en faillite

prime-trust-faillite
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Prime Trust dépose le bilan après avoir dû faire face à bon nombre de problèmes. La procédure de faillite a, en effet, été officiellement lancée.

Prime Trust entame sa procédure de faillite

Prime Trust vient de déposer le bilan. Cela fait suite à la mise sous séquestre de la société crypto par la division des institutions financières du Nevada (NFID) en juin dernier. Lundi, le dépositaire de crypto-monnaies s’est ainsi placé sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites. La procédure sera supervisée par un ancien président de la Bank of Nevada. Elle inclura notamment la vente de tous les actifs restants de la société de technologie financière.

Rappelons que les autorités de régulation du Nevada ont jugé que Prime Trust était insolvable et n’était plus en mesure de proposer ses services. La société a en effet rencontré bon nombre de difficultés, à commencer par le retrait de BitGo qui prévoyait l’achat de la société en juin. Banq, la filiale de Prime Trust a ensuite déposé le bilan le mois suivant.

Le partenaire de Prime Trust, Abra, a ensuite fait l’objet d’une ordonnance de cessation et d’abstention au Texas. Ceci à la suite de plainte pour violation des lois sur les valeurs mobilières.

cryptonaute twitter

La vente des actifs de la société pourrait être compromise

Selon les régulateurs, Prime Trust a délibérément utilisé les fonds de ses clients pour payer les retraits sur sa plateforme depuis la fin de l’année 2021. Ils affirment également que la société crypto avait perdu l’accès à bon nombre de portefeuilles cryptos de ses clients.  Prime Trust aurait eu 68 millions de dollars d’actifs en dépôt. Cependant, elle en devait plus de 82 millions à ses clients en raison de dépôts manquants en monnaies fiat.

Juste après l’ordonnance de cessation et d’abstention, beaucoup de sociétés partenaires ayant stocké leurs fonds auprès de Prime Trust auraient immédiatement retiré leurs actifs. D’autres, moins rapides, comme Coinbits, auraient toujours des fonds bloqués chez le dépositaire de crypto-monnaies à l’heure actuelle.

Prime Trust entre ainsi en procédure de faillite et le dépôt de bilan devrait simplifier l’évaluation des options stratégiques. La vente des actifs de la société a été mise sur le tapis. Cependant, les nombreux problèmes rencontrés par la société, la recherche d’un acquéreur potentiel pourrait s’en trouver compromise.

Une procédure sous la supervision du tribunal des faillites

John Guedry, ancien président de la Bank of Nevada, a été nommé administrateur judiciaire et dirigera un comité de restructuration. La juge Susan Johnson du huitième tribunal de district judiciaire de l’État du Nevada sera quant à elle en charge de la supervision de la procédure. Le dépositaire de crypto-monnaies pourra toujours opérer en tant que « débiteur en possession », mais sous la juridiction du tribunal des faillites.

L’entreprise prévoit par ailleurs de déposer certaines requêtes auprès du tribunal. Parmi elles, on retrouve la vente des actifs de Prime Trust en tant qu’entreprise en activité. Une demande lui permettant de continuer à payer les salaires et autres avantages à leurs salariés devrait également être émise.

Ce qui est sûr, c’est que c’est la fin de l’aventure pour Prime Trust et une fois la procédure terminée, le fournisseur de services de garde de crypto-monnaies fermera définitivement ses portes.


Source : Case Stretto


Sur le même sujet : 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram