Fret : Un projet pilote blockchain entre les ports d’Abou Dhabi et d’Anvers

Une filiale d’Abu Dhabi Ports, Maqta Gateway, a annoncé avoir lancé un premier projet pilote blockchain en partenariat avec le port belge d’Anvers. Baptisé Silsal, il vise à améliorer la chaîne d’approvisionnement dans le secteur du transport maritime.

 

D’après un communiqué de presse, Maqta Gateway a signé un protocole d’accord avec le port d’Anvers. Lancé au 4ème trimestre 2018, le projet pilote blockchain Silsal soutient les entreprises effectuant des transactions commerciales entre les Émirats arabes unis et la Belgique.

Avec Silsal, Maqta Gateway souhaite tester la capacité de la blockchain en matière de suivi des échanges et d’identification des certificats et documents de fret.

Maqta Gateway collabore avec des partenaires internationaux de classe mondiale, tels que le port d’Anvers, afin de réaliser des transactions commerciales rapides, fiables et sécurisées.” a commenté Mohamed Juma Al Shamisi, le directeur général d’Abu Dhabi Ports.

La blockchain séduit de plus en plus d’entités spécialisées dans le transport de marchandises. Le PDG de FedEx avait annoncé que la technologie permettrait d’améliorer grandement la logistique et la chaîne d’approvisionnement de sa compagnie. Plus tôt en juillet, l’entreprise américaine UPS a déposé un brevet blockchain visant à optimiser le suivi des envois.

“Avec Maqta Gateway et Abu Dhabi Ports, nous avons trouvé le partenaire idéal afin de proposer des solutions innovantes offrant des processus plus sûrs et plus efficaces dans le secteur maritime.” a déclaré Erwin Verstraelen, responsable digital pour le port d’Anvers.

> Abou Dhabi : Il emprunte 100 000€ pour investir dans la crypto et perd 85%

> Air France s’associe à Winding Tree pour utiliser la blockchain dans l’industrie du voyage