Le Québec publie de nouvelles règles pour les mineurs de cryptomonnaies

L’organisme de régulation québécois Régie de l’énergie a fait savoir que 300 MW supplémentaires seraient accordés aux mineurs de crypto-monnaies et que de nouvelles directives avaient été publiées pour sélectionner les startups minières.

 

Sur son site internet, Hydro Quebec, le principal fournisseur d’énergie de Québec, a annoncé que la Régie de l’énergie avait accordé 300 mégawatts supplémentaires à l’industrie minière cryptographique.

“La Régie de l’énergie a rendu sa décision. Nous sommes satisfaits de ce développement, car il nous permettra d’avancer dans le processus de sélection en vue de l’attribution d’un bloc d’électricité de 300 MW aux participants de la blockchain.” a écrit Hydro Quebec.

Ces 300 MW s’ajouteront aux 158 MW déjà accordés aux startups approuvées par Hydro-Québec et aux 210 MW attribués aux clients existants approuvés par les distributeurs municipaux. Au total, c’est désormais 668 MW d’électricité dédiés à ce secteur.

Aussi, un nouveau processus afin de sélectionner les acteurs autorisés sera mis en place prochainement. Les jeunes pousses spécialisées dans cette activité devront répondre à plusieurs critères économiques, notamment le nombre d’emplois créés par MW ou encore leur montant  d’investissement dans la région par MW.

Les crypto-clients continueront à payer l’un des deux tarifs qui leur ont été proposés jusqu’à présent, dans la majorité des cas, préférentiel, et identique à celui des centres de données et des grandes compagnies basés dans la région.

> Suite au scandale Quadriga CX, le Canada cherche à encadrer les crypto-exchanges

> La Chine pourrait bientôt interdire le minage de bitcoins

> Bitfury dévoile un fonds d’investissement minier Bitcoin réglementé


La newsletter de Cryptonaute :