Quelle quantité d’énergie Bitcoin consomme-t-il réellement ?
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

Quelle quantité d’énergie Bitcoin consomme-t-il réellement ?

frais-transaction-mineur-bitcoin
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le minage et l’usage de crypto-monnaies nécessitent l’emploi d’une quantité énorme d’énergie notamment pour celles utilisant le mécanisme Proof-of-Work comme c’est le cas du Bitcoin. C’est en tout cas un facteur immuable dans l’industrie crypto.

Pourtant, de nouvelles études accomplies récemment cherchent à introduire une certaine nuance dans ces propos. Celles-ci visent particulièrement à mieux comprendre la consommation d’énergie du Bitcoin, les analystes pensent qu’il est faux de supposer que l’efficacité est la même pour toutes les plates-formes d’exploitation minière.

Quelle est la raison derrière la publication de cette nouvelle analyse ?

Dans un rapport publié mardi dernier, la société d’analyse Coin Metrics a développé les résultats de ses analyses en matière de consommation d’énergie. Le rapport démontre comment l’utilisation de l’énergie par le Bitcoin peut se mesurer à travers l’étude de la blockchain sur certains indices. Ces derniers permettant de relier l’activité accomplie sur le réseau à des machines spécifiques de grande puissance.

Cette nouvelle recherche intervient dans un contexte où l’industrie crypto reçoit des attaques de tous les côtés par les autorités de régulation. Si, actuellement, les attaques sont principalement concentrées sur l’aspect de la régulation, le secteur a déjà fait l’objet de controverses en raison de la consommation d’électricité du Bitcoin.

La plupart des critiques et des personnages anti-cryptos soulignent généralement la nature énergivore de la validation des transactions sur les réseaux de types Proof-of-Work.

La Maison-Blanche et d’autres organisations gouvernementales ont commencé à se pencher sur la situation des sociétés de minage d’actifs numériques. Cette dernière a d’ailleurs élaboré un projet de taxe de 30 % afin de décourager les nouveaux mineurs.

En quoi consiste l’étude effectuée dans le rapport ?

Lors d’une interview accordée à un magazine de crypto-monnaies, le principal auteur du rapport, Karim Helmy, a affirmé que cette étude vise à relever des statistiques à l’échelle du réseau qui servent de valeur de référence afin de déterminer la compétitivité des machines des mineurs.

Les analystes de Coin Metrics ont donc examiné de plus près les données incluses dans le flux constant des suppositions utilisées par les mineurs. Cela leur permettrait de mieux déduire la consommation globale d’électricité du Bitcoin. Ainsi, ils sont en mesure de faire correspondre les empreintes digitales de chaque supposition avec le profil unique que certaines machines produisent.

Ces machines restent des outils très gourmands en énergie, conçues pour résoudre une énorme quantité de calculs afin de trouver le prochain bloc le plus rapidement possible. Elles sont encore connues sous le nom de ASIC.

L’étude de Coin Metrics a porté sur 11 ASIC différents provenant de quatre fabricants. Les machines examinées étaient des modèles disponibles depuis 2016 jusqu’à l’année dernière.

Le rapport indique que le fait d’associer l’activité du réseau à des machines spécifiques réduit la possibilité de surestimer la consommation d’énergie du Bitcoin, car les modèles peuvent prendre en compte l’efficacité de chaque ASIC.

Selon les conclusions du rapport de Coin Metrics, la consommation d’énergie du Bitcoin a toujours été inférieure à celle d’autres études où ne figuraient pas de données sur l’ASIC. C’est en particulier le cas pour les études menées par l’université de Cambridge et le Digiconomist.


Source : Decrypt


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Emmanuel Mounier Rédacteur

Emmanuel Mounier Rédacteur

Bien qu'ayant eu un parcours scientifique et possédant une licence de biochimie, Emmanuel a toujours été curieux de nature et adore les nouvelles technologies, de ce fait s'intéresser à la blockchain avait du sens.

Tout a commencé en 2015 avec une première expérience en tant que rédacteur bénévole sur un site de gaming du nom d'Eclypsia mettant en avant les jeux vidéo et notamment ceux en ligne. Passionné depuis sa plus tendre enfance par les jeux en tout genre, Emmanuel a toujours aimé rédiger du contenu afin d'informer et partager notamment comme bénévole sur les forums de GOA ou encore Riot Games.

Ainsi, fort de ses expériences, il a commencé officiellement en tant que professionnel en 2016 travaillant pour Adireto, une entreprise spécialisée dans les contenus axés sur l'économie notamment le CAC40, mais aussi à titre informatif dans le domaine des banques que cela soit à propos des prêts ou encore des cartes bancaires.

C'est à partir de 2018 que les crypto-monnaies ont réellement commencé à croiser sa route. Si bien entendu, il avait déjà pu se documenter sur le Bitcoin et les altcoins majeurs existants, il n'avait pas cherché à davantage avant l'explosion des NFT, mais surtout des Play-to-Earn.

Pour Emmanuel, ce domaine avec des jeux d'un nouveau genre a su le séduire notamment avec Axie Infinity, Thetan Arena ou encore des jeux moins connus comme Heroes Empire. C'est à partir de ce moment qu'il a commencé à élargir son horizon concernant les possibilités de la blockchain que cela soit vis-à-vis des NFT, des Play-to-Earn, mais également du Metaverse ou encore plus récemment avec les ordinals Bitcoin.

De plus, Emmanuel est à la recherche constante de nouvelles opportunités dans ce milieu en pleine effervescence et par conséquent les Play-to-Earn, mais aussi les préventes de nouveaux projets sont des potentielles occasions de découvrir des merveilles.

Finalement, avec l'avènement de l'intelligence artificielle, c'est un pan supplémentaire pour explorer les cryptos et développer davantage cette industrie florissante. En prime Emmanuel adorant coder à ses heures perdues notamment utilisant du Python cela renforce encore plus sa passion pour les crypto-monnaies, mais aussi dorénavant tout ce qui touche à l'intelligence artificielle.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram