Suisse : la FINMA exhorte les banques à traiter les crypto-actifs avec prudence

L’organisme de régulation suisse FINMA a conseillé aux banques et autres courtiers investissant dans les crypto-monnaies d’appliquer une pondération du risque de 800% pour ce type d’actifs.

 

D’après SwissInfo, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a publié des lignes directrices à l’intention des banques effectuant des transactions cryptographiques.

Le régulateur recommande une pondération du risque de 800%. C’est-à-dire que les banques doivent attribuer une valeur 8x supérieure à ce type d’actif.

Par exemple, un Bitcoin dont la valeur actuelle est de 5630€ doit être évalué 45 040€. Ainsi, les banques doivent conserver 8 fois le capital investi afin de couvrir de potentielles pertes.

“Les crypto-actifs devraient se voir attribuer une pondération fixe de 800% pour couvrir les risques de marché et de crédit, que les positions soient dans le portefeuille bancaire ou de négociation.” a écrit la FINMA.

Bien que la volatilité sur le marché de la crypto-monnaie semble s’estomper, le régulateur catégorise les actifs virtuels comme hautement volatils avec l’application d’un taux très élevé, habituellement réservé aux hedge funds.

En outre, les institutions financières ne doivent pas placer plus de 4% de leur capital dans cette classe d’actifs et sont censées avertir la FINMA en cas de dépassement.

En septembre, SEBA a annoncé avoir levé 88 millions € dans le but de créer une crypto-banque en Suisse. Son PDG, Guido Buehler, a indiqué que ces nouvelles mesures auront un “impact limité” sur le modèle économique de la structure.

> Tether se tourne vers une banque bahaméenne et détiendrait $1,8 milliard