Un richissime émirati se lance dans la crypto-monnaie

Le groupe SEED, appartenant au milliardaire Saeed bin Ahmed Al Maktoum, membre de la famille royale de Dubaï, a noué un partenariat avec le gestionnaire de crypto-fonds Invao.

 

D’après un communiqué, la firme liechtensteinoise Invao a été choisie comme partenaire exclusif pour les investissements blockchain de SEED Group, un puissant groupe composé d’une myriade d’entreprises de divers secteurs.

Détenu par Saeed bin Ahmed Al Maktoum, le groupe SEED aidera Invao, qui mise sur les crypto-monnaies et les startups blockchain, à obtenir des fonds auprès d’investisseurs aux Émirats arabes unis.

“Nous avons sélectionné Invao comme partenaire pour les investissements dans la blockchain, car nous pensons que cela va renforcer l’adoption des actifs numériques aux UAE, en offrant une norme améliorée et un meilleur accès au marché pour les investisseurs de la région.” a commenté Hisham Al Gurg, PDG de SEED Group.

Dans une interview accordée à Bloomberg, le cofondateur d’Invao, Frank Wagner, a déclaré que sa société avait réalisé un bénéfice en 2018, bien que les prix sur le marché aient lourdement chuté l’année dernière.

“Même au cours de notre pire mois, nous avons tout de même réalisé un bénéfice de 8% sur nos investissements.” a-t-il dit.

En janvier, L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont annoncé collaborer dans le but de développer une crypto-monnaie commune afin de faciliter les paiements transfrontaliers.

> Abu Dhabi : Il emprunte 100 000€ pour investir dans la crypto et perd 85%