Accueil RobotEra (TARO) : découvrez la nouvelle crypto metaverse qui pourrait faire x25 après le crash crypto
Actualités Crypto-monnaies, ICO, Toute l'actualité

RobotEra (TARO) : découvrez la nouvelle crypto metaverse qui pourrait faire x25 après le crash crypto

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Partons aujourd’hui à la découverte de RobotEra. Ce nouvel univers virtuel conçu sur Ethereum s’inspire de Minecraft et reprend bien des idées qui ont fait le succès de Decentraland. C’est l’un des projets de métavers les plus passionnants du moment.

RobotEra (TARO) : un nouveau métavers

Le jeu RobotEra se déroule sur la planète Taro. La planète Taro sort en effet d’une guerre entre les aborigènes et leur propre création, les robots-compagnons. Les aborigènes ont été exterminés, la planète Taro dévastée, et seuls les robots ont survécu. Leur mission est par conséquent de reconstruire. Le joueur y incarne un robot avec un esprit humain.

Présentation

L’univers est hébergé sur Ethereum, et les joueurs peuvent l’explorer librement avec leur robot-avatar. Pour simplifier, on peut dire qu’il mélange la sensation de liberté de Second Life, un metaverse très populaire dans les années 2000, et les visuels pixellisés de Minecraft.

Chaque joueur devient un Robot sur la planète Taro. Il y aura en tout 10 000 Robots principaux. Chaque robot principal pourra ainsi construire ses propres robots – les Robots compagnons. Les robots compagnons sont en réalité indispensables. Sans eux, il sera impossible de collecter des matières premières, exploiter des minéraux, construire des usines et ainsi fabriquer d’autres robots compagnons.

Il est prévu que chaque robot compagnon dispose de ses propres capacités. De cette manière, un robot compagnon devient lui aussi un NFT susceptible d’être échangé sur la marketplace intégrée au jeu.

Les Continents et Factions

La blockchain offre aux robots la notion de propriété : ici, tout s’achète et se vend. Les robots sont répartis sur 7 continents, correspondant à 7 factions avec des attributs particuliers :

  • Guardian Song : attributs défense renforcés.
  • Oméga Ω : compétences uniques en attaque et en “volume sanguin” (un élément qui reste à éclaircir).
  • Justice League : moral élevé, endurance.
  • Pioneers : attaque et vitesse.
  • War Academy : compétences techniques.
  • Lava : attaque.
  • Desire Paradise : moral élevé, et gros “volume sanguin”.

Un continent “public” est généré aléatoirement par le jeu, sorte de faction neutre.

Les robots compagnons de la plateforme RobotEra

Les Lands

L’une des principales caractéristiques de RobotEra est la possibilité d’acquérir des terrains virtuels. Ces Lands recèlent différentes ressources, qu’il faudra mettre en valeur : sous-sol, forêts, cours d’eau, etc. Les robots compagnons pourront les exploiter et y développer des activités monétisables.

Trois outils sont au coeur de RobotEra :

  • Le Land Editor permet au joueur de concevoir des bâtiments sur son terrain. Il pourra aussi construire divers actifs numériques en 3D qui serviront d’infrastructures dans le jeu (personnages, végétation, etc.).
  • Une Marketplace pour échanger des robots compagnons, des parcelles et d’autres objets NFT.
  • Un Robot Editor pour construire des robots compagnons.

Rassurez-vous, il n’est absolument pas nécessaire de s’y connaître en développement informatique. On peut s’y débrouiller à la manière d’un Sim City ou d’un Minecraft !

Le token du jeu : le TARO

La cryptomonnaie de RobotEra est le TARO. Le TARO sera utilisé pour obtenir des biens ou des services dans le jeu, mais aussi pour acheter des Lands. Et à chaque achat de terrain, une grande partie des TARO utilisés sera brûlée, contribuant à soutenir le niveau de son cours.

Comment débuter et gagner de l’argent dans RobotEra ?

La première étape sera d’acheter un Robot-avatar. Ces 10 000 Robots NFT seront mis en vente début 2023. Il faudra les payer en tokens TARO. La suite est intéressante car il y a plusieurs manières de gagner de l’argent sur la planète Taro :

  • Vendre de NFT : revendre ses parcelles, les louer à d’autres joueurs, vendre des robots compagnons ou des composants recherchés par d’autres joueurs qui cherchent à fabriquer leur robot compagnon, etc.
  • Faire du staking avec ses jetons TARO : injecter ses tokens dans un pool de liquidité prévu dans le jeu. Une manière d’investir dans la planète et de recevoir en échange des revenus régulieres.
  • Louer ses Lands pour des événements et de la visibilité dans le “New Taro” : le monde créé peut être exposé dans le “New Taro”, sorte de vitrine publique du métavers. Les entreprises et les annonceurs pourront y organiser de grands événements, à la manière du métavers concurrent Decentraland.
  • Exploiter les sols et sous-sols : explorez des mines pour collecter des minéraux, transformez-les dans des usines, etc.

Notre avis

RobotEra laisse une liberté énorme, qui n’est pas sans rappeler Minecraft. La naissance du projet RobotEra n’est certainement pas anodine, quand on sait les studios qui développent Minecraft (Mojang Studios) ont – à la surprise générale – banni les NFT et tout aspect blockchain sur leur jeu.

Ce projet est clairement voué à perdurer d’autant que l’on part de zéro, il reste énormément de choses à construire. Compte tenu du marché baissier, c’est sans doute le bon métavers pour acheter un terrain, y construire quelque chose et prendre un pourcentage sur les constructions/évènements qui s’y dérouleront. Cela suppose aussi d’attendre que les marques commencent à s’intéresser à RobotEra. Rien n’est garanti, mais le potentiel est là.

A plus court terme, on peut s’attendre à un pump du TARO dès son premier listing. Le projet étant soutenu par LBank Labs, il est logique que l’exchange LBank soit la première crypto-bourse à lister le token.

On scrutera avec attention la sortie de la version Alpha du métavers, prévue pour début 2023.

Il est aussi rassurant de constater l’absence de système centralisé pour gérer l’univers Taro. A la place, il y aura une organisation autonome décentralisée (une DAO) laissée aux mains de la communauté. Pour y participer, les joueurs devront bloquer leurs TARO, et seront appelés au vote en fonction de leurs TARO mis en séquestre.

cryptonaute twitter

Comment acheter ses premiers tokens TARO

RobotEra a débuté son ICO le 9 novembre dernier. L’équipe cherche à lever 6,75 millions de dollars en mettant en prévente 15% de l’offre de tokens TARO. La prévente se déroulera en trois phases :

  • Phase 1 : 90 000 000 de TARO proposés à 0,020 dollar
  • Phase 1 : 90 000 000 de TARO proposés à 0,025 dollar
  • Phase 1 : 90 000 000 de TARO proposés à 0,030 dollar (*susceptible d’être modifié)

C’est une bonne opportunité d’accumuler vos premiers TARO si avez dans l’idée d’acheter votre premier robot-avatar ou vos premiers terrains en 2023.

Voici, de manière assez résumée, comment faire :

1. Allez sur le site officiel de RobotEra. Ne vous trompez d’URL, les spécialistes du phishing prennent souvent pour cible les sites d’ICO à succès :

2. Connectez votre portefeuille crypto Metamask / Wallet Connect. Appuyez sur le bouton ‘’Connect Wallet’’ pour connecter votre portefeuille crypto au smart contract. Suivez ensuite les instructions du site web pour choisir un moyen de paiement valide.

3. Sélectionnez USDT, ETH ou alors carte bancaire pour payer. Les paiements par carte bancaire sont traités via Transak pour plus de sécurité. Ici nous achèterons avec des USDT :

4. Validez votre achat. Confirmez votre achat de tokens. Il faudra attendre la fin de la prévente pour pouvoir les récupérer. Il faudra alors vous reconnecter, puis cliquez sur “Claim” pour déclencher l’envoi de vos tokens vers votre adresse.

Pensez à renseigner le contrat du token TARO dans votre portefeuille Metamask. Le TARO est en effet un des nombreux tokens ERC-20 personnalisés qui existent sur le marché (comme l’USDT d’ailleurs). Metamask ne le reconnaîtra pas tant que vous ne lui “indiquez” pas ses caractéristiques.

  • $TARO – adresse du smart contract : 0xB6B54eA09f7eF54080Eb358B03ce9107cf078342
  • Nb décimales : 18
  • Blockchain : Ethereum

Pour l’heure l’équipe de RobotEra a réussi à vendre 6,8 millions de TARO. Soit plus de 136 000 dollars, sur un objectif de collecte de 6,75 millions. On scrutera avec intérêt l’avancement de son ICO. Pour en savoir davantage, consultez cette sympathique vidéo postée par @JacobCryptoBury 👇

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram