Royaume-Uni : Les startups blockchain ont levé plus de €220M en 2018

En 2018, le financement de startups britanniques axées blockchain et crypto-monnaie a atteint un nouveau record, passant de 21 millions d’euros (2017) à plus de 220 millions d’euros.

 

D’après les données compilées par London&Partners, l’année dernière au Royaume-Uni, les jeunes pousses blockchain ont récolté plus de 220 millions d’euros auprès de sociétés de capital risque.

La plus grosse levée de fonds a été réalisée par la firme minière (ASICs), Bitfury, avec 67 millions d’euros collectés. En seconde position, on retrouve le tour de financement bouclé par ING Direct – avec la participation de BNP Paribas – pour la plateforme TradeIX.

“Ces chiffres démontrent que Londres se renforce en tant que plaque tournante mondiale pour la technologie, l’innovation et la créativité. Quel que soit le résultat du Brexit, Londres restera ouverte à l’innovation, aux talents et aux investissements du monde entier.” a déclaré Rajesh Agrawal, le maire adjoint aux affaires de Londres.

Londres se positionne comme le leader en Europe en terme de financement d‘entreprises du secteur technologique (Intelligence artificielle, big data, fintech et blockchain) avec environ 2 milliards d’euros investis par les VC britanniques en 2018.

Montant total récolté par les startups du secteur technologique (y compris blockchain) en 2018

Paris prend la 3ème place avec environ 883 millions d’euros. Dernièrement, la startup rennaise Woleet, spécialisée dans la création de preuves d’existence et de signatures horodatées blockchain, a levé 1 million d’euros.

“Londres et le Royaume-Uni créent des acteurs d’envergure mondiale, en particulier dans les domaines à forte croissance tels que la technologie financière et l’intelligence artificielle. Cela représente une opportunité énorme pour les investisseurs internationaux, et les données d’aujourd’hui suggèrent que le secteur des technologies à Londres a un avenir très prometteur.” a ajouté Eileen Burbidge, associée chez Passion Capital.

> 1 Britannique sur 5 pense que la crypto-monnaie deviendra un moyen de paiement courant

> La Banque d’Angleterre sonde ses followers sur la crypto-monnaie pour Noël