Accueil Sam Bankman-Fried demande de sortir de prison pour travailler
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

Sam Bankman-Fried demande de sortir de prison pour travailler

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

sbf-ftx-prison
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Les avocats de Sam Bankman-Fried ont demandé à ce que ce dernier puisse sortir cinq fois par semaine de prison pour assister son équipe.

Une demande peu commune pour le juge du district américain

Près de sept jours après qu’un juge fédéral a révoqué la requête de liberté sous caution de Sam Bankman-Fried (SBF) de 250 millions de dollars, ce dernier a demandé à pouvoir sortir de prison, cinq jours par semaine. La raison ? Aider son équipe d’avocats à peaufiner sa défense au tribunal fédéral de Manhattan.

Les représentants du fondateur de la plateforme crypto FTX auraient envoyé une lettre au juge du district américain Lewis Kaplan. Dans ladite lettre, ils avancent que SBF avait rencontré des difficultés à examiner les documentations liées à l’affaire. Le fait d’être confiné dans le Metropolitan Detention Center de Brooklyn, à New York, ne lui permettrait pas d’avoir une vue globale sur la montagne de documents qu’il y a à analyser.

cryptonaute twitter

De nouvelles requêtes déposées par les avocats de SBF

Pour Christian Everdell, l’avocat de SBF, il n’aura pas le temps d’examiner tous les documents s’il reste enfermé. Lesdits documents sont des centaines de millions de pages de communications Slack que le gouvernement a partagé. Notons que ces documents auraient dû être produits il y a des mois de cela. Le procès doit quant à lui avoir lieu en octobre prochain. Les avocats ont par ailleurs demandé à ce que Sam Bankman-Fried puisse accéder à un ordinateur portable connecté à Internet dans l’enceinte du tribunal.

Les procureurs n’entendent cependant pas se plier aux requêtes des avocats du fondateur de FTX. Le juge a d’ailleurs estimé que l’utilisation d’Internet par SBF n’était pas du tout acceptable. Les autorités pénitentiaires ont par ailleurs refusé la demande visant à déplacer SBF de la prison au tribunal cinq fois par semaine. Pour que SBF puisse avoir accès aux documents et les analyser en détail, les procureurs proposent de lui fournir les documents sur des disques durs. SBF pourra ainsi y accéder au sein même du Metropolitan Detention Center (MDC).

Un procès qui va être riche en rebondissements

Jusqu’à présent, SBF continue de clamer son innocence malgré les 13 charges qui pèsent contre lui. Rappelons qu’il est accusé entre autres d’avoir conspiré en vue de commettre une fraude électronique et d’avoir violé les lois sur les pratiques de corruption à l’étranger (Foreign Corrupt Practices Act). Il aurait également détourné des milliards de dollars provenant des fonds des clients de FTX à des fins personnels.

Pour les procureurs, Sam Bankman-Fried n’a pas encore fourni les origines et les détails concernant les informations sur les conseils de défense qu’il a reçue. De ce fait, il ne pourra pas les utiliser durant le procès. Ce qui est sûr, c’est que cette affaire n’est pas loin d’être terminée. Jusqu’à la date du procès, SBF et son équipe essayeront toujours de trouver de nouvelles requêtes à déposer.


Source : CoinTelegraph


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram