ETF Bitcoin : La SEC refuse la proposition des jumeaux Winklevoss

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a refusé la demande de Tyler et Cameron Winklevoss concernant la mise en place d’un fonds négocié en bourse (ETF) pour le Bitcoin.

 

Notre Telegram est désormais fonctionnel et reposte automatiquement les actualités publiées sur le site.

 

D’après CNBC, la SEC a décidé de ne pas donner suite à la seconde requête des jumeaux Winklevoss au sujet de la création d’un ETF Bitcoin. L’organisme de régulation américain a évoqué 2 principales raisons pour justifier ce refus : la fraude et la manipulation boursière.

La décision de la SEC est tombée hier soir et le cours du bitcoin a décroché d’environ 3%. Après avoir évolué plusieurs jours au-dessus des 8000$, le cours de la première crypto-monnaie du marché en terme de capitalisation boursière est repassé sous les 8000$ et affiche 7912$ lors de la rédaction de ce billet.

Les Winklevoss ont lancé la plateforme de trading crypto-monnaie nommée Gemini en 2015. L’échangeur possède plusieurs licences et utilise notamment la technologie SMARTS du Nasdaq pour traquer les fraudeurs.

Cependant, pour la SEC, le ‘marché offshore‘ de la crypto-monnaie (bitcoin y compris) serait victime de manipulation/fraude et cela mettrait en péril la protection des investisseurs. Le régulateur a précisé que ce refus ne pouvait pas être considéré comme une évaluation de la technologie blockchain et du bitcoin.

>> La commissaire de la SEC désapprouve le rejet de l’ETF Bitcoin déposé par les Winklevoss

Plus tôt cette semaine, la SEC a annoncé reporter sa décision concernant l’approbation de 5 ETFs Bitcoin à septembre 2018. Elle devrait se prononcer le mois prochain concernant la demande d’ETF de CBOE. Selon Bitcoinist, cette demande pourrait être repoussée à mars 2019.

C’est quoi un ETF ? Il s’agit d’un fonds indiciel permettant d’investir sur des produits financiers répercutant à la baisse et à la hausse la performance d’indices boursiers. Plus simple et accessible, les investisseurs sont en mesure de se procurer un seul titre coté plutôt que des dizaines d’actions. En outre, les investisseurs possèdent réellement les devises sur lesquelles ils misent contrairement aux contrats à terme et les frais de gestion sont bien moins élevés.

> Spencer Bogart : “Le Bitcoin pourrait s’enflammer à tout moment”

> Ripple : Un expert blockchain clame que le XRP n’est pas une crypto-monnaie

> Amazon intègre la plateforme blockchain Qtum à son service AWS