ActualitésBanqueBlockchain

Société Générale persiste dans la blockchain Ethereum et les security tokens

Crédit : Pixabay

La Société Générale est la première banque à avoir participé à l’expérimentation de la Banque de France sur la CDBC. Au préalable, sa startup interne Forge avait émis des security tokens enregistrés sur la blockchain Ethereum pour un montant de 40 millions d’euros.

 

Jusqu’à présent, le secteur de la finance a privilégié la blockchain privée, comme il a longtemps exploité exclusivement le cloud privé. Depuis, les banques s’aventurent dans le cloud public, mais aussi la blockchain publique.

C’est le cas de la Société Générale au travers d’une émission d’obligations pour un montant de 40 millions d’euros. Cette émission présente quelques différences notables avec une opération traditionnelle. Elle a en effet donné lieu à la création de security tokens, enregistrés sur une blockchain publique, à savoir Ethereum.

Des tokens enregistrés sur la blockchain publique et payés en CDBC

Blockchain ou non, la qualité de l’actif reste identique. La banque précise ainsi que les OFH Tokens ont été notés Aaa/AAA par les agences de notation Moody’s et Fitch. Il ne s’agissait pas cependant pour la banque française d’un premier pilote de cette nature dans la blockchain publique.

Un an plus tôt, l’entreprise avait procédé à sa première émission de security tokens sur Ethereum à hauteur de 100 millions d’euros. Ce second pilote se distingue néanmoins puisque les titres ont cette fois été payés grâce à une monnaie numérique de banque centrale.

Le projet s’est en effet inscrit dans le cadre des expérimentations menées par la Banque de France autour des CDBC. En conséquence, les obligations tokenisées sur la blockchain publique ont été « payés à l’émetteur au moyen d’une forme numérique d’euros émis par la Banque de France sur une blockchain. »

En avril 2019, le règlement s’était classiquement effectué en euros. Pour le groupe bancaire, l’émission de mai 2020 correspond à une « nouvelle étape du développement de la plateforme technologique Forge de Société Générale, dont l’objet est de promouvoir de nouvelles activités de marchés basées sur la blockchain. »

Nouvelles activités de marchés reposant sur la blockchain

La conception de la plateforme blockchain a donc été assurée par Forge, une startup interne de la banque. Celle-ci revendique 60 startups de ce type. Créée deux ans plus tôt, Forge compte désormais une quinzaine de salariés. La startup a démarré avec 6 personnes, aux côtés notamment du cabinet PwC.

Pour la banque, ces expérimentations visent à définir « un circuit d’émission obligataire plus efficace. » Et selon elle, la tokenisation présente d’ores et déjà de « nombreux » avantages. Société Générale insiste par exemple sur la « modularité du produit » financier et des délais de mise sur le marché raccourcis.

D’autres atouts sont mis en avant : « automatisation des événements sur titre, transparence accrue, transfert des titres et règlement plus rapides. Elle permet également de proposer un nouveau standard d’émission et de négociation sur le marché secondaire et de réduire les coûts et le nombre d’intermédiaires. »

La Société Générale n’en est pas cependant à ses premiers pas dans la blockchain, et plus particulièrement dans sa déclinaison privée. Elle intervient notamment en tant qu’investisseur et utilisateur des plateformes de trade finance we.trade et komgo.

Meilleur broker pour acheter et trader crypto-monnaies

  • Broker
  • Caractéristiques
  • Note
  • Visiter Broker
  • Achetez 16+ Cryptos
  • Accepte CB, Paypal, Neteller, Skrill
  • Réglementé par plusieurs autorités financières
5.0/5

eToro Reviews

    eToro Reviews

    https://cryptonaute.fr/visit/etoro-newsCreate your account
    Hide eToro Reviews
    Christophe Auffray
    Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

    Les dernières news :

    Commentaires

    Laissez une réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *