Accueil StarkWare rend open source sa technologie StarkNet Prover pour le réseau Ethereum Layer 2
Toute l'actualité, Web 3.0

StarkWare rend open source sa technologie StarkNet Prover pour le réseau Ethereum Layer 2

Gilles Nzunga Rédacteur Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le 5 février, Starkware a annoncé son engagement de rendre Open Source son célèbre logiciel STARK Prover. La startup israélienne est le créateur de StarkNet et de StarkEx : deux réseaux de mise à l’échelle de la couche 2 Ethereum. En rendant cette technologie accessible à tous, Starkware cherche à apporter plus de transparence au code de son logiciel.

Le Prover constitue une composante essentielle pour le réseau StarkNet. Basé sur la technologie ZK-STARK, StarkNet s’occupe de l’élaboration des éléments cryptos pour la fluidité des transactions afin de garantir de meilleures performances de la mise à l’échelle de la couche 2. Pour les développeurs, l’open-sourcing de STARK Prover représente un pas de plus vers la décentralisation du StarkNet.

L’évolution de la technologie StarkNet Prover

C’est en novembre 2021 que Stark est implanté en phase alpha au réseau principal d’Ethereum. Depuis, les développeurs de StarkWare ont complété successivement des composants de la pile StarkNet. Notamment le logiciel client Papyrus, le langage de programmation Cairo 1.0 ainsi que le séquenceur StarkNet. Selon les déclarations de l’équipe, l’open-sourcing complète de StarkNet résulte d’un processus qui s’achève le 5 février.

En effet, le séquenceur StarkNet, le logiciel Papyrus et le langage de programmation Cairo 1.0 font partie des premiers éléments de la technologie StarkNet à devenir open source depuis le déploiement de StarkNet sur Ethereum. Toutefois, la pile logicielle de StarkNet n’est pas encore complète, ce qui signifie que l’open sourcing définitif prendra fin dans un avenir proche.

Le co-fondateur de StarkWare et co-inventeur des ZK-STARK, Eli Ben-Sasson, a profité d’un rassemblement à Tel Aviv dimanche pour en dire plus sur l’open sourcing de StarkNet Prover :

Cela marque une étape importante pour la mise à l’échelle d’Ethereum et de la cryptographie, car la technologie STARK devient une ressource accessible au public… Elle est à sa juste place, en tant que bien public qui sera utilisé au profit de tous.

Le nom « StarkNet Prover » résulte de l’application récente de la licence Apache 2.0 sur « STARK Prover ». Dès lors, les développeurs web3 disposeront des accès au code source du logiciel. Sans compter les droits de copie, de modification et de distribution commerciale des éventuelles améliorations de la technologie.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

cryptonaute twitter

Les ambitions de StarkWare avec le StarkNet Prover

Selon StarkWare, le STARK Prover a produit 95 millions de NFT, s’est occupé du traitement de plus de 327 millions de transactions ainsi que le règlement de 824 milllions de dollars. La mise en service du logiciel date de juin 2020. Sa principale mission est d’apporter des justificatifs aux transactions des dApps (applications décentralisées) régis par StarkEx (dydx, Sorare, Immutable X, etc).

Ben-Sasson déclarait à ce sujet :

Nous concevons le Prover comme la baguette magique de la technologie STARK. Bien sûr, ce n’est pas de la magie ; c’est une crypto forte, et aujourd’hui, nous recommandons à tous ceux qui le souhaitent de le faire.

À l’époque, la société fournissait des composants en téléchargement comme Papyrus Full Node (déploiement Rust d’un complet StarkNet), Cairo 1.0 (la version mise à jour du langage natif de StarkNet) et la version améliorée du séquenceur StarkNet.

Lors de l’annonce de StarkNet en open source, le président Ben-Sasson a abordé d’autres problèmes liés à l’industrie crypto suite à l’effondrement de l’exchange FTX. Pour lui, le secteur recherche des solutions et des innovations qui améliorent l’expérience utilisateur (UX).


Source : Medium


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Gilles Nzunga Rédacteur

Gilles Nzunga Rédacteur

Gilles est toujours ravi d'offrir un contenu informatif, accessible et impartial à ses lecteurs, grâce à sa capacité à simplifier des sujets techniques. Grand amateur d'écriture, Gilles a toujours été fasciné par le pouvoir des mots, notamment leur aptitude à transmettre des émotions. Cependant, il ne s'est pas contenté de rester dans le monde de la rédaction web traditionnelle. Gilles a découvert le Web3 en 2021 et a décidé de s'y consacrer, en tant que passionné des nouvelles technologies et leur impact sur notre société. Une opportunité unique de repousser les limites de son métier et d'explorer de nouveaux horizons. Pour atteindre cet objectif, il a consacré beaucoup de temps à l'apprentissage en autodidacte. En plus d'une licence en informatique industrielle, Gilles a étudié les bases de la blockchain, s'est plongé dans les méandres de la finance traditionnelle et a exploré leurs différentes interactions avec les crypto-monnaies. Grâce à sa propension à la recherche et son besoin constant de rester féru des dernières tendances, il est devenu un véritable atout pour Cryptonaute. Un observateur averti des développements et des événements dans cet espace en constante évolution. Lorsqu'il n'est pas plongé dans l'écriture, il prend le temps de se ressourcer et de se détendre avec des activités en plein air et des loisirs culturels (lecture, cinéma). Des moments d'évasion qui lui permettent de rester frais et alerte pour le prochain rebondissement du secteur des crypto-monnaies.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram