La startup Civil lancera son écosystème décentralisé en 2019

Après l’échec de son ICO, Civil a annoncé que le lancement de sa plateforme journalistique aura finalement lieu en février 2019 et que les jetons CVL seront mis en vente libre sans plafond ni limite de temps.

 

En octobre, la levée de fonds virtuelle (ICO) pour le jeton CVL de Civil n’a pas atteint son objectif minimum. La startup annonçait alors rembourser les investisseurs et travailler sur la mise en place d’une nouvelle vente ‘plus simplifiée’.

Hier, dans un article de blog, Matthew Iles, le PDG de l’entreprise, a écrit que le registre et l’éditeur Civil seront mis en ligne au début du mois de février prochain et que contrairement à la dernière fois, la vente des jetons CVL n’aura pas de plafond ni de limite de temps.

“Civil n’a jamais été une question d’ICO et de jetons, ni même de blockchain. Nous sommes focalisés sur la propriété communautaire, la transparence et la confiance. La technologie est un moyen essentiel d’atteindre un but, mais cela a compliqué notre message et nous a détourné de nos objectifs de base.” a expliqué Mr Iles.

Civil est un réseau décentralisé composé de salles de rédaction indépendantes et basé sur un modèle de registre géré par jetons. La mission principale de la jeune pousse est d’assurer la pérennité du journalisme à l’échelle mondiale.

D’après Mr Iles, la plateforme a déjà séduit 18 salles de rédaction et 50 autres salles devraient rejoindre le mouvement d’ici son lancement.

À l’automne, le média Forbes s’est associé à Civil et déclarait vouloir exploiter sa solution pour publier et protéger ses articles de presse.

> Les ICOs françaises ont levé €89M de janvier à septembre 2018

> Morgan Creek : “Les crypto-fonds et les ICOs sont en difficulté”