ActualitésICO

Steven Seagal rattrapé par la SEC pour avoir vanté Bitcoiin2Gen

L’acteur Steven Seagal est la dernière célébrité accusée d’avoir promotionné un projet de crypto-monnaie – qui se targuait d’être « le nouveau Bitcoin » – sans préciser qu’il était payé pour le faire.

 

Au printemps 2018, Steven Seagal, un acteur et expert des arts martiaux connu pour avoir joué dans plusieurs films à succès comme Hard to Kill, faisait la promotion d’une ICO, soit une levée de fonds en crypto-monnaie, pour le projet Bitcoiin2Gen.

La Security of Exchange (SEC) des Etats-Unis a annoncé hier avoir réglé les poursuites, jusqu’à lors restées privées, contre le comédien, signale CNBC.

Le gendarme de la bourse américain lui reprochait de ne pas avoir divulgué qu’il avait reçu 250 000$ en espèces et 750 000$ en tokens Bitcoiin2Gen (B2G) pour en faire la promotion.

Seagal a ainsi accepté de payer 314 000$, correspondant à la somme qu’il a reçu (157 000$ en réalité) plus une amende du même montant.

A travers ses réseaux sociaux, l’acteur américain de 67 ans désormais aussi citoyen serbe et russe, appelait ses fans à « ne pas manquer » l’Initial Coin Offering de Bitcoiin2Gen. Un communiqué de presse sorti peu de temps avant l’ICO était même intitulé « Zen Master Steven Seagal est devenu l’ambassadeur de Bitcoiin2Gen ».

Les investisseurs avaient le droit de savoir que Seagal avait reçu des paiements afin de prendre la bonne décision. Les célébrités ne sont pas autorisées à utiliser leur influence sur les réseaux sociaux pour vendre des titres sans divulguer de manière appropriée leur rémunération,” a déclaré Kristina Littman de la SEC.

Par le passé, d’autres stars, comme le boxeur Floyd Mayweather et le producteur DJ Khaled, ont également été poursuivis par la SEC pour des faits similaires.

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé