ActualitésBlockchainEthereum

Le studio Ethereum ConsenSys trace une frontière entre logiciel et venture

La société fondée par le créateur d’Ethereum veut mieux séparer ses activités d’investissement et de développement de logiciels blockchain. ConsenSys annonce une réorganisation interne, comprenant le départ de 14% de ses salariés.

 

Etre à la fois un fonds d’investissement et un éditeur de solutions logicielles pour la blockchain Ethereum, c’est la stratégie suivie par ConsenSys depuis sa création. La société a ainsi participé à la phase d’amorçage de plus de 100 startups à hauteur de 100 millions de dollars.

Parallèlement, ses développeurs ont conçu « l’infrastructure et les outils pour la plateforme de contrat intelligent open-source la plus utilisée. » Un tel modèle est inhabituel, et pas nécessairement optimal.

ConsenSys, un éditeur de logiciel à temps plein

ConsenSys a donc entamé une évolution stratégique afin de séparer ses deux grands métiers que son l’édition logicielle et l’investissement. Deux entités vont ainsi être créées. La première, ConsenSys, sera en charge du logiciel.

L’éditeur développera les composants logiciels, parmi lesquels Infura, PegaSys, MetaMask, et Codefi. Son métier consistera à fournir des outils de développement et des infrastructures à destination des développeurs, de la finance décentralisée et des startups. ConsenSys poursuivra par ailleurs la production et le développement de solutions blockchain pour les entreprises des services financiers, du trade finance et du commerce.

Quant à ConsenSys Investments, il regroupera les activités d’investissement de l’entreprise. L’entité gèrera le portefeuille de sociétés existant et pilotera de nouveaux investissements. En octobre dernier, 175 000 dollars étaient ainsi attribués à 7 startups blockchain de l’écosystème Ethereum.

Un pied dans le courtage d’obligations aux US

Et ConsenSys ne compte en effet pas s’arrêter. La société vient de boucler l’acquisition de l’entreprise de courtage Heritage Financial Systems pour un montant non communiqué. Elle met ainsi un pied sur le marché des obligations municipales, estimé à 400 milliards de dollars par an aux US.

Mais la scission du cœur business de l’entreprise se traduit également par une réorganisation des équipes et des départs. ConsenSys annonce des changements au sein des départements vente, services et marketing. A la clé une réduction de 14% des effectifs. Celle-ci fait suite à une première vague de départs en décembre 2018. Elle avait concerné alors 13% des salariés.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*